International › APA

Covid-19 et mesures du gouvernement en couverture des journaux béninois

Les journaux béninois parus ce mercredi reviennent sur les dernières décisions prises par le gouvernement afin de circonscrire la propagation du Coronavirus.Le Meilleur parle de la lutte contre la Propagation du Coronavirus au Bénin et écrit « Huit villes à l’épreuve du confinement à compter du 30 mars prochain ». 

 À en croire le journal, « Après analyse des données actuelles de l’évolution de la pandémie au Bénin, de nouvelles mesures plus fortes ont été prises afin de préserver davantage la santé des populations. Il s’agit de la mise en place d’un cordon sanitaire autour des communes les plus exposées à la pandémie que sont Cotonou, Abomey- Calavi, Allada, Ouidah, Sèmè- Podji, Porto-Novo, Akpro-Missérété et Adjarra en vue de les isoler du reste du pays. Par ailleurs, la mobilité des personnes à l’intérieur de ces communes est réduite à l’essentiel strict. En conséquence, le transport en commun de personnes y est suspendu à partir de cette même date. Le transport de marchandises n’est pas concerné ».

 Pour La Presse du Jour, « Le gouvernement prend des mesures à la hauteur du mal ».

« Après la détection de nouveaux cas, le gouvernement sort une nouvelle artillerie » titre Le Progrès. 

 L’Evénement Précis mentionne que « Le gouvernement corse les mesures ».

 Le journal explique qu’en plus du confinement de 8 communes, « le gouvernement a décidé d’anticiper la période des congés de Pâques, pour toutes les écoles et universités publiques et privées du lundi 30 mars au lundi 13 avril 2020 inclus. De même, pendant cette période qui démarre le 30 mars 2020, il est fortement recommandé aux populations de réduire leurs déplacements sur toute l’étendue du territoire national, au minimum nécessaire ;de ne pas se regrouper sur les lieux de plaisance comme les plages, les places de fêtes et autres ».

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

 De nouvelles mesures qui font dire au ministre de la communication et de la poste dans La Nation que c’est « Une décision responsable du gouvernement ».

 « Tous les jours, nous réfléchissons à la meilleure manière de préserver la santé et le bien-être des Béninois, afin de ne pas les exposer aux ravages de cette pandémie qui déstabilise des pays plus organisés et plus structurés que les nôtres », précise le porte-parole du gouvernement.

 Mais dans la foulée de la mise en œuvre des mesures gouvernementale, il y a eu des incidents.

 « Des affrontements font un mort à l’Université d’Abomey-Calavi », annonce L’Evénement Précis.

 D’après le journal, « L’Université d’Abomey-Calavi était dans l’après-midi du mardi 24 mars 2020, le théâtre de vives altercations entre les forces de l’ordre et les étudiants. Et pour cause, l’interpellation de certains responsables d’organisations estudiantines qui étaient allés renvoyé des amphithéâtres les étudiants présents aux heures de cours. »

 Matin Libre renchérit « Un étudiant succombe aux balles »suite aux affrontements sur le campus pour cause de COVID-19. 

 Le journal explique que « la peur du Coronavirus a amené étudiants et policiers à s’affronter violemment, car lesresponsables de la Fédération Nationale des Etudiants du Bénin tenaient à chasser leurs camarades des amphithéâtres. Mais l’université a sollicité les forces de l’ordre et les deux camps se sont opposés ».

 « De nombreux étudiants arrêtés » renseigne La Presse du Jour.



À LA UNE
Retour en haut