Politique › Justice

Cour de cassation : le centre médical Moyi mwa Ntongo demande la délocalisation de l’usine Fab Congo qui constitue un danger permanent pour le centre

https://www.journaldekinshasa.com/wp-content/uploads/2019/03/MOYI-1-3.jpg
Le centre médical Moyi mwa Ntongo

Le centre médical Moyi mwa Ntongo réclamé la justice après mort d’hommes et dégâts matériels enregistrés suite à l’effondrement sur ses installations en août dernier du silo de la société de minoterie Fab Congo.

Après avoir saisi en vain le parquet de Matete, le centre médical a annoncé avoir recouru au parquet général près la Cour de Cassation afin d’être rétabli dans ses droits.

Dans un point de presse tenu ce matin, le centre continue de demander la délocalisation de minoterie Fab Congo.

« Le centre Moyi mwa Ntongo persiste et signe ses trois demandes traditionnelles à savoir : la délocalisation de l’usine Fab Congo qui constitue un danger permanent pour le centre, la construction de l’hôpital entendez bâtiment abritant plusieurs services de base endommagés, le dédommagement des dégâts en vie et dégâts matériels », a déclaré Arthur Ngoy, médecin directeur dudit centre.

Ce dernier, accuse également Fab Congo de s’être retirée unilatéralement des négociations alors qu’ils tentaient de trouver une solution à l’amiable sous la médiation du gouverneur de la ville province de Kinshasa.

Pour rappel, c’est  dans la matinée du 28 août 2018, qu’un silo  de la minoterie Fab Congo, s’était effondré sur les installations du centre médical Moyi mwa Ntongo son voisin, faisant ainsi 4 morts et plusieurs dégâts matériels.



À LA UNE
Retour en haut