International › APA

Côte d’Ivoire: ouverture des bureaux de vote pour la présidentielle sur fond de tension

Les bureaux de vote pour le premier tour de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire ont ouvert samedi à 08H00 (GMT et locales) sur fond de « boycott actif » de l’opposition, avec par endroits des affluences.A Abidjan, la capitale économique du pays, des électeurs un peu méfiants d’être victimes d’agression d’individus, se rendaient dans le calme dans les bureaux de vote, qui devaient fermer à 18H00.  

« On attend la Commission électorale indépendante pour installer le matériel afin de voter », affirme Ismaël Dagnogo, venu accomplir son droit citoyen à l’École primaire publique (EPP) Biaka Boda de Marcory (Sud Abidjan), où à 8h10, le matériel électoral n’était pas mis en place. 

Dans le centre ivoirien, notamment à Bouaké, la métropole du centre du pays, il y avait selon un habitant un « calme » autour de 8h30. A l’EPP Mamianou, au quartier Koko, l’on constatait de fortes affluences.  

La veille de ce scrutin, l’on a enregistré des heurts à Yamoussoukro, la capitale politique, ce qui a empêché des électeurs de regagner leur lieu de vote. Dans certaines localités du pays, des populations ont érigé des barricades sur la voie, obstruant la circulation.  

Quelque 7,4 millions de personnes sont appelées aux urnes pour ce scrutin, dont la candidature de Alassane Ouattara, validée le 14 septembre 2020 par le Conseil constitutionnel, est contestée par l’opposition qui dénonce un troisième mandat en violation de la Constitution. 

Pour ce faire, les candidats Henri Konan Bédié et Affi Nguessan, respectivement président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) et du Front populaire ivoirien (FPI), ont appelé leurs militants à la « désobéissance civile » et au « boycott actif » du vote. 

L’opposition réclame une « réforme » de la Commission électorale indépendante (CEI) qu’elle qualifie d’inféodée de proches du pouvoir ainsi que celle du Conseil constitutionnel, le juge des élections en Côte d’Ivoire. 

La CEI compte proclamer les résultats provisoires dans les délais impartis (dans cinq jours) avant de les transmettre au Conseil constitutionnel. Elle a annoncé 3 084 388 électeurs ayant retiré leurs cartes d’électeur, soit 41,15% des 7 495 082 électeurs inscrits, du 14 au 25 octobre 2020. Les autres cartes d’électeur pourront être retirées, samedi, dans les bureaux de vote. 

La Commission électorale indépendante (CEI), institution en charge de l’organisation du scrutin, a rappelé, il y a moins d’une semaine, que le nombre de lieux de vote est de 10 815 et des bureaux de vote 22 381 sur l’ensemble du territoire national et à l’étranger.   

Seuls M. Ouattara, président sortant et Kouadio Konan Bertin dit « KKB », ancien président de la jeunesse du Pdci, ont abattu campagne sur les quatre candidats retenus par les Conseil constitutionnel. Les dossiers de 40 autres candidats ont été rejetés. 

L’appel à la désobéissance civile des leaders de l’opposition a déjà entraîné des heurts dans le pays et des dizaines de morts. 



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut