International › APA

Côte d’Ivoire : les familles vulnérables sensibilisées et équipées contre le Covid-19

La ministre ivoirienne de la femme, de la famille et de l’enfant, Bakayoko-Ly Ramata a sensibilisé et offert des vivres et des kits de prévention contre le Covid-19 à plusieurs familles vulnérables d’Abidjan, a-t-on appris jeudi sur place dans la capitale économique ivoirienne.Selon une note d’information transmise à APA, Mme Bakayoko qui a visité successivement des familles vulnérables à Akouedo village, puis à la Riviera-Faya dans l’Est d’Abidjan et à Adjamé-Santé (Centre d’Abidjan),  a fait des dons en vivres et non-vivres et a appelé au respect des mesures barrières en vue lutter contre la propagation de la maladie à Coronavirus.

«Les enfants sont l’avenir de notre pays et il est de notre devoir de les protéger, de les aider à avoir un bel avenir. Cela est possible en les protégeant », a-t-elle conseillé.  Poursuivant, Mme Bakayoko a souligné que la place des enfants « c’est bien auprès de leurs familles et non dans la rue ».

 Dans le même élan, elle a  insisté sur la nécessité de protéger tous les enfants du pays en cette période de crise sanitaire, particulièrement ceux en situation de rue qui courent selon elle de grands risques de contamination au Covid-19.

Auparavant, elle a exhorté les leaders  communautaires à s’engager davantage dans la lutte contre la propagation du Covid-19 en sensibilisant leurs communautés.

« Les chefs et rois constituent un maillon essentiel dans la transmission de l’information vers la base, partant pour la réussite de la sensibilisation sur le Covid-19», a estimé Mme Bakayoko. En Côte d’Ivoire, à ce jour,  384 cas confirmés de maladie à Covid-19 ont été enregistrés avec trois décès et 48 cas guéris.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut