International › APA

Côte d’Ivoire: 300 nouveaux lits d’hospitalisation annoncés en cas d’explosion du Covid-19

Le ministère ivoirien de la Santé et de l’hygiène publique annonce 300 nouveaux lits d’hospitalisation pour contenir le Coronavirus (Covid-19) en cas d’explosion de la maladie, et indique avoir instauré des checks points sanitaires aux alentours du Grand Abidjan.« Ces 300 autres lits sont pour palier à l’insuffisance du service des maladies infectieuses du Centre  hospitalier universitaire (CHR) de Treichville », dans le Sud d’Abidjan, l’actuel centre d’accueil des cas contaminés au Covid-19, a dit Mamadou Samba, directeur général de la Santé en Côte d’Ivoire. 

Selon M. Mamadou Samba, directeur général de la Santé en Côte d’Ivoire, des équipes ont été déjà déployées aux différents corridors d’Abidjan pour « vérifier l’état de santé des citoyens qui voudront se rendre à l’intérieur du pays ».  

Le gouvernement ivoirien a décidé de procéder à l’isolement du Grand Abidjan pour casser la chaîne de contamination du Covid-19. Au Magazine du dimanche de la RTI 1, la télévision nationale, M. Samba a fait savoir que ces équipes de santé suivront les équipes des forces de sécurité.  

Les frontières terrestres, maritimes et aériennes sont fermées depuis une semaine, toutefois un léger dispositif est fixé à l’aéroport d’Abidjan pour les vols spéciaux. La température de ceux qui entrent aux postes sanitaires est contrôlée et ceux présentant un état « fébrile », pris en charge. 

Le Grand Abidjan isolé dès ce dimanche à minuit, ceux qui voudront y entrer devront avoir des dérogations délivrées par le ministère de l’Intérieur dont les conditions sont sur son site web, a relevé le directeur général de la Santé, soulignant que le but essentiel de ce dispositif est de protéger les populations.

La Côte d’Ivoire a atteint le samedi 28 mars 140 cas confirmés de Covid-19. Pour contenir d’éventuels cas de contamination, le ministère de la Santé et de l’hygiène publique a acquis 300 lits d’hospitalisation dans l’optique d’accroître la capacité d’accueil des centres hospitaliers.  

Il a fait savoir qu’en cas de débordement des centre hospitaliers d’Abidjan, d’autres centres hospitaliers de l’intérieur du pays seront sollicités. Abidjan devrait, au total, disposer autour de 450 lits d’accueil des malades. 

Concernant les plateaux techniques de réanimation, le ministère de la Santé et de l’hygiène publique « privilégie une réanimation particulière » avec des centres d’accueil spécialisés ayant les réactifs médicaux nécessaires. 

Sur le débat de la chloroquine, M. Mamadou Samba a noté que le traitement de la chloroquine est indiqué en Côte d’Ivoire, mais il n’est pas conseillé de le prendre en automédication, car il n’y a aucun médicament de prévention pour le Covid-19. Il est prescrit dans un cadre médical et hospitalier. 

Le ministre de la Santé et de l’hygiène publique, Aka Aouélé a indiqué que la chloroquine pouvait être prise pour les cas grave. Pour l’heure, la Côte d’Ivoire à l’en croire, n’a que de cas léger avec zéro décès, un signe encourageant pour les autorités. 



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut