Société › Faits divers

Le corps sans vie d’un prêtre catholique découvert sur la rivière Kasaï

Un des responsables de la police à Ilebo révèle que le prêtre, inhumé ce samedi 3 mars 2018, a été vu pour la dernière fois dans un débit de boissons avec deux de ses collègues et une femme, qui est préfet d’une école locale, le mercredi soir.

Le corps sans vie du père Joséphiste Florent Mbulanthie de la paroisse Christ-Sauveur d’Ilebo, a été découvert, le vendredi 2 mars 2018 dans la soirée, dans une embarcation de fortune flottant sur la rivière Kasaï, près du village Biyenge, a-t-on appris de sources administratives locales.

Selon Love Pongo, enseignant dans une école catholique à Ilebo, joint au téléphone, le corps du père Mbulanthie porte des traces de violence.

« Le corps du prêtre porte des traces de violence au cou. A le voir, il aurait été étranglé. Il porte ses sandales, sa montre et ses habits. Seule la chemise n’a pas de bouton » témoigne l’enseignant.

Un des responsables de la police à Ilebo révèle que le prêtre a été vu pour la dernière fois dans un débit de boissons avec deux de ses collègues et une femme, qui est préfet d’une école locale, le mercredi soir.

«Mercredi soir, le père Florent Mbulanthie était accompagné de ses collègues dont le père Georges Minga et une femme, qui est préfet d’une école dans le débit des boissons « Oxygène », non loin de la rivière Kasaï. Selon le responsable de ce bar, la femme avait menacé et quasiment agressé physiquement le père après le départ de ses collègues. Depuis, le père Florent Mbulanthie était introuvable ».

Un membre de la société civile locale qui a requis l’anonymat s’étonne de la rapidité avec laquelle la police a libéré la femme qui avait tenu le père dans les habits :

« C’est impossible !  La mort du père Mbulanthie a été préméditée. Comment ses collègues sont partis en le laissant seul avec la femme ?  En plus, la police a libéré dans la précipitation cette femme et aujourd’hui, elle a disparu ? »

Parlant du père Mbulanthie, ce membre de la société civile d’Ilebo le présente comme un prêtre qui n’avait pas sa langue dans la poche.

« Il exhortait ouvertement la population d’Ilebo à se prendre en charge face à la mauvaise gouvernance de la cité. En plus, il gérait un important fonds de Caritas Congo pour la construction d’un orphelinat de l’Église catholique, à Ilebo. »

Le corps du père Florent Mbulanthie a été inhumé ce samedi 3 mars 2018.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut