International › APA

Coronavirus, religion et tourisme au menu de la presse sénégalaise

Les quotidiens sénégalais parvenus lundi à APA traitent d’une diversité de sujets partagés entre le marteau de la lutte contre la propagation de la Covid-19 et l’enclume d’organiser ou pas des rassemblements religieux.Libération note une propagation du coronavirus au Sénégal avec « 4231 cas actifs signalés ». 1159 contaminations dont 679 issues de la transmission communautaire sont détectées entre le 9 et le 16 août, relève le journal notant que le bilan passe à présent à 253 morts.

Le directeur de la Prévention, Pr Mamadou Ndiaye, fait savoir par ailleurs que « nous faisons face à une nouvelle vague ».

Dans L’Observateur, le socio-anthropologue Cheikh Ibrahima Niang explique « pourquoi la stratégie de lutte contre le Covid-19 que nous avons présentée à l’Etat est bloquée ».

Malgré la « progression effrayante » de la pandémie dans le pays, L’AS informe que le khalifat de Touba « maintient la tenue » du Grand Magal. Evénement annuel marquant le départ en exil du fondateur de la confrérie mouride à la fin 19e siècle, il sera commémoré vers le 1er octobre prochain selon Vox Populi.  

« Ila Touba malgré le virus : Magal sous gestes barrières », titre ce journal qui s’incruste dans le débat autour de la tenue ou non de ce grand rassemblement pour cause de Covid-19. Toutefois, la décision du khalife des mourides est prise : « Organiser le Magal sous le respect des mesures édictées par les autorités du ministère de la Santé ».

Dans le quotidien national Le Soleil, le ministre de l’Intérieur a salué, dans le cadre de la fête de l’Assomption célébrée le week-end, « l’engagement de l’Eglise contre la Covid-19 ».

EnQuête note toutefois que la tenue du Magal-2020 est « en pointillé » vu le contexte de coronavirus, qui a laissé en outre un impact au tourisme dans la région de Saint-Louis (nord) qui « agonise » de ce fait.

L’Etat mise malgré tout sur « le tourisme domestique » pour la relance de l’industrie touristique, affirme Le Soleil qui nous inscrit par ailleurs dans une « longue marche » au sud du pays pour nous faire découvrir les « premiers habitants de la Casamance : les Bainouks ». Ces derniers sont « les maîtres du bois sacré ».

L’AS aborde un « accaparement foncier » dans sa Une, avec « des militaires (qui) assiègent » un site à Dougar. Le même problème foncier est noté à Tobène entre les populations et les ICS, une usine d’engrais chimiques, selon Le Quotidien. Ainsi les « relations sulfureuses » ont conduit à la mise sous mandat de dépôt de 18 personnes, souligne le journal.

En football, Stades note que le milieu sénégalais du Paris Saint-Germain est « très incertain » pour la demi-finale de Ligue des champions contre les Allemands de Leipzig. Idrissa Gana Guèye a ressenti en effet une « alerte musculaire » à l’entrainement.

Le carré d’as de cette compétition oppose ainsi des équipes franco-germaniques. C’est « la 3ème guerre », commente Record. Mais le plus surprenant est selon Stades l’absence de Messi et Ronaldo dans cette phase, « une première depuis 14 ans ».

Par ailleurs, notent les deux quotidiens spécialisés, le défenseur sénégalais de Naples (D1 Italie) Kalidou Koulibaly est « sur le point de signer » à Manchester City. Le club anglais est décidé à renforcer sa défense après son élimination surprise en quart de finale de la C1 par Lyon et la perte de son titre de Premier League au profit de Liverpool cette saison.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut