Politique › Actualité

Contrôle de la CENI: un consensus s’impose pour désignation prochain d’un président

Marche anti Malonda

Blessés et dégâts matériels importants lors de la marche anti Malonda. L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), a tenu à sa promesse, celle de manifester jeudi 9 juillet 2020, pour protester contre l’entérinement contesté de Ronsard Malonda à la présidence de la CENI.

 Plusieurs incidents ont été enregistrés tant à Kinshasa que dans d’autres villes, plusieurs blessés voire de décès dans la capitale congolaise après ces échauffourées, tant du côté des manifestants que des policiers.

A ce stade, la coalition au pouvoir est plus que jamais au bord de l’implosion au regard des réactions actuelles pimentées des membres de chaque plateforme la formant. Dans la foulée, le parti présidentiel exige la démission du VPM en charge de l’Intérieur et Sécurité, qui n’est autre que l’un des leurs.

Les églises de leur côté, sont à couteaux tirés. Des voix s’élèvent pour des réformes qui toucheront même le mode de désignation du Président de la Centrale électorale.  A qui profite finalement cette situation confuse ? Véritablement, un consensus s’impose.

En effet, malgré le refus de l’autorité urbaine à prendre acte des différentes marches anti et pro Ronsard Malonda, les partis politiques impliqués dans ces manifestations persistent dans leur démarche.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut