Politique › Partis politiques

Consultations nationales : « ce dialogue doit être sincère avec des termes de référence clairs » (Thomas Lokondo)

Thomas Lokondo

En réaction à la dresse du chef de l’État à la nation, l’honorable Henri-Thomas Lokondo, estime que le président de la République a voulu faire comprendre que la coalition FCC-CACH a pris fin.

 Pour le député FCC Thomas Lokondo, dans tous les cas de figure, le bref discours du chef de l’Etat est accusateur à charge du FCC regroupemnt politique de Joseph Kabila qu’il expose devant l’opinion nationale et internationale comme un élément de blocage quant à l’accomplissement de ses prérogatives pour la marche du pays.

Il faut dire que, l’heure est encore aux réactions en attendant le début des consultations annoncées par le chef de l’Etat Félix Tshisekedi dans son adresse à la nation du vendredi 23 octobre dernier.

Pour  Lokondo, le président de la République a voulu solennellement dire à l’opinion nationale et internationale ce qu’elle savait déjà, qu’il y a une crise dans la conduite de la coalition qui était devenue bancale depuis longtemps. « Je l’avais déjà dit il y a quelques mois », a rappelé l’élu de Mbanda

Son bref discours est un discours accusateur à charge du FCC qu’il expose devant l’opinion nationale et internationale comme un élément de blocage quant à l’accomplissement de ses prérogatives pour la marche du pays. Je souhaiterais qu’il y ait un débat de fond quant à ce. Avec à l’appui, éventuellement la publication du fameux Accord que personne ne connaît. Ce qui n’est pas normal dans un régime démocratique… Je veux un débat sincère ».

Dialoguer, consulter les uns et les autres, ce n’est pas une mauvaise chose parce qu’en politique le dialogue est permanent, souligne l’élu de Mbandaka qui s’appuie sur les propos de l’ancien Premier ministre britannique Churchill qui disait que le dialogue, c’est le nerf de la paix…

« Nous avons besoin de la paix et la tranquillité pour le travail de développement de notre pays… Mais ce dialogue doit être sincère, républicain, courtois avec des termes de référence clairs. Il doit aussi et surtout être ferme sur les grands principes affirmés dans notre Constitution et d’autres lois de la République. Il faut dialoguer pour supprimer le mauvais cliché qu’on projette à l’extérieur du pays, qui considère maintenant que notre pays est devenu une république bananière ».

Dans tous les cas, Henri-Thomas Lokondo dit ne pas être surpris par la tournure des choses.

 



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut