Société › Actualité

Le consulat général de la Norvège à Kinshasa vandalisé par des inconnus

Les bureaux de Hanne Dokolo, mère de Sindika Dokolo, à Kinshasa, ont été saccagés par un groupe d’inconnus, rapportent des sources proches de la mère de l’homme d’affaires congolais.

« Un consulat général attaqué par des hommes armés. Ça n’arrive pas tous les jours. Pourtant, dans la nuit du vendredi 3 au samedi 4 novembre 2017, le consulat général de la Norvège à Kinshasa a été attaqué par des hommes armés, non autrement identifiés. La particularité de ce consulat est qu’il est tenu par Madame Hanne Warmdal TabbelKruze Dokolo, la mère de Sindika Dokolo, initiateur du mouvement citoyen « Congolais Débout » qui s’oppose à la prolongation du mandat de Joseph Kabila à la tête de la République démocratique du Congo. De là, le lien est vite fait. Est-ce un acte d’intimidation ou un message destiné à faire taire Sindika Dokolo dans son combat pour l’alternance démocratique dans le pays de son père, feu Dokolo Sanu. Absente du pays, Madame la consule générale de la Norvège n’a pas réagi à cette attaque. Mais, sur place, les services du consulat ont déjà promis de saisir par des canaux diplomatiques le ministère des Affaires étrangères et Intégration régionale » , déclarent les mêmes sources le lundi 6 novembre 2017.

« Tout s’est passé dans la nuit du vendredi 3 au samedi 4 novembre aux environs de deux heures du matin lorsqu’une voiture de marque Toyota IST, communément appelée Ketch, s’est immobilisée en diagonale du consulat, avec à son bord, quatre personnes. Deux ont escaladé le mur du consulat, alors que les deux autres, restés à bord du véhicule, faisaient visiblement la vigile pour détourner toute attention. Les deux malfrats, qui ont réussi à pénétrer dans la concession du consulat, ont réussi à briser, à l’aide des crosses d’armes, les vitres du bureau de Madame la consule. Suivant le récit des gardiens du consulat, ces derniers n’ont eu la vie sauve qu’en se cachant dans un coin perdu du consulat, après avoir déclenché l’alarme. Les éléments de la société de gardiennage G4S sont arrivés une trentaine de minutes après que ces hommes ont réussi à s’enfuir. Selon le premier bilan dressé par les services du consulat, aucun effet n’a visiblement été emporté. Mais on peut apercevoir des impacts de cette agression sur les vitres extérieures des bureaux de Madame la consule. Dissiper les zones d’ombre après cette attaque, premier du genre qui vise un consulat à Kinshasa, il y a des questions qui taraudent les esprits », explique un autre proche de Hanne Dokolo qui a requis l’anonymat.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut