Société › Actualité

Le Conseil œcuménique des Eglises dresse un bilan inquiet de sa mission

Pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du Conseil œcuménique des Eglises

Les responsables du Conseil œcuménique des Eglises  étaient en mission en RDC du 19 au 21 août. Ils ont rencontré les responsables religieux, les autorités congolaises ainsi que quelques opposants.

A l’issue de leur mission, ils ont fait état de leurs inquiétudes sur les électeurs enrôlés dans les listes électorales sans leurs empreintes digitales, l’absence de consensus autour de l’utilisation de la machine à voter et sur les mesures de décrispation du climat politique. Les responsables du Conseil œcuménique des Eglises, accompagnés des représentants locaux des plusieurs confessions religieuses, ont rencontré notamment les dirigeants de la Commission électorale nationale Indépendante, de l’Assemblée nationale et d’autres personnalités politiques. Au terme de cette visite qui a débuté le 19 aout, ces leaders religieux demandent aux autorités congolaises, « de s’attaquer sérieusement aux problèmes en recherchant le consensus nécessaire et en prenant des mesures courageuses afin de garantir des élections crédibles, transparentes, inclusives et pacifiques ».

« Nous avons un message à porter auprès des autorités congolaises : cette période est le moment unique, l’unique opportunité pour améliorer la situation de plusieurs personnes dans ce pays. Il y a assez de souffrance, assez de violence. C’est le moment du changement », estime le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du Conseil œcuménique des Eglises. Ils ont encouragé les différentes confessions religieuses à parler d’une même voix surtout en cette période de l’histoire de la RDC. « Je pense que l’Eglise, les protestants, les catholiques et les autres, doivent se mettre ensemble pour faire la différence. Ils doivent montrer qu’ils ont un seul intérêt, un seul bien pour lequel ils se battent. Ils doivent être impartiaux. Ils doivent parler à toutes les parties concernées durant la campagne. Ils doivent les encourager à être des agents de la paix. »

Cette mission a mobilisé les dirigeants religieux au plus haut niveau. Le pape François a même délégué trois émissaires du Vatican. A Kinshasa, quasiment toutes les confessions religieuses ont pris part aux différentes rencontres.

 



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut