Politique › Justice

L’opposant Franck Diongo non éligible au fichier électoral

Frank Diongo lors d’une conférence de presse le 27/01/2015 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le président de la CENI vient de l’affirmer, suite à la condamnation de l’opposant en dernière instance par la Cour suprême de justice.

L’opposant Franck Diongo, condamné en dernière instance par la Cour suprême de justice ne peut pas être inscrit sur la liste électorale à partir de sa cellule de détention à la prison de Makala, explique le président de la CENI. Corneille Nangaa l’a dit lundi 20 novembre lors de la publication du rapport d’observation de la CENCO sur l’inscription des électeurs en RDC.

D’après Corneille Nangaa, un centre d’inscription des électeurs a été ouvert  pour les prisonniers dans cette maison carcérale. Mais, ajoute-t-il, ce centre a fonctionné dans un régime particulier qui ne dépendait pas de la CENI. Ce qui n’a pas permis à la Commission électorale nationale indépendante d’enrôler Franck Diongo.

«Au niveau de la prison, nous avons une procédure spécifique d’identification et d’enrôlement des électeurs. Ceux que nous recevons comme électeurs, ce sont les requérants mis à la disposition de la CENI par les greffes. Le président de centre d’inscription au niveau de Makala a mis à notre disposition la liste de plus de 900 personnes. Sur cette liste, le nom de Franck Diongo n’y figurait pas. Il se fait  néanmoins qu’à deux reprises, M. Franck Diongo s’est pointé lui-même devant notre centre d’inscription, mais c’est la police interne qui est venu lui dire qu’il n’était pas éligible», explique Corneille Nangaa.

Contrairement  à Franck Diongo, Jean-Claude Muyambo a été inscrit sur les listes électorales.

«Le nom de Me Muyambo était sur la liste et nous l’avons inscrit. La réponse qui nous  a été donnée ce que Me Muyambo a été condamné en première instance et qu’il a interjeté appel. De cette manière, il n’est pas condamné définitivement. Mais le cas de Franck Diongo par contre, il est condamné à la dernière instance par la Cour suprême de justice. Il n’aura ni appel, ni quoi que ce soit», précise le président de la CENI.

Cependant, ajoute Corneille Nangaa, si Franck Diongo retrouve sa liberté après, il pourra s’inscrire sur la liste électorale le jour du dépôt de sa candidature aux différents scrutins de son choix.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut