Politique › Institutions

Compte tenu des rumeurs de la corruption, les confessions religieuses reportent la désignation de leur candidat à la CENI

Les confessions religieuses

Les confessions religieuses indiquent dans un communiqué de presse dont la copie est parvenue à notre rédaction, qu’après échanges et évaluations, il n’a pas été possible de dégager un consensus sur une personne qui représente les valeurs auxquelles elles tiennent, entre autres le professionnalisme, l’éthique et l’indépendance vis-à-vis des acteurs politiques.

Les chefs des confessions religieuses membres de la plateforme de la République Démocratique du Congo, sur demande de la présidente de l’Assemblée nationale, se sont réunis au complexe scolaire Cardinal Monsengwo dans le but de désigner leur candidat commun à la CENI.

« Compte tenu de l’intransigeance des uns et des autres et des rumeurs persistantes de la corruption, aussi par souci de privilégier une solution consensuelle, le président de séance a jugé bon de ne pas procéder au vote qui reste le dernier recours conformément à la charte des confessions religieuses », lit-on dans le communiqué signé par le cardinal Fridolin Ambongo, vice-président de la CENCO et le révérend André Bokundoa président de l’Église du Christ au Congo, (ECC),

 



Bon plan
Publié le 12.02.2021

RDC : Que faire ce Weekend de la Saint Valentin ?

Ce 14 février, la société BRASIMBA offre des espaces et des bons plans.  Elle  vous proposer  de très belles  soirée en amoureux. En couple ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut