› Politique

Une commission mixte pour enquêter sur les violences perpétrées dans le pays

Marie-Ange Mushobekwa, ministre des droits humains

La ministre des Droits humains, Marie-Ange Mushobekwa, a signé un arrêté, le vendredi 29 juin 2018, portant création d’une commission mixte chargée d’enquêter sur les violences qui ont ensanglanté le pays le 19 septembre et le 19 décembre 2016.

L’arrêté propose, l’indemnisation, à l’issue de l’enquête, des partis politiques dont les sièges ont été incendiés ainsi que des personnes morales et physiques dont leurs patrimoines ont été également endommagés à cette occasion. La commission d’enquête aura pour attribution, d’après l’arrêté, de collecter les données sur les violences ayant eu lieu en marge des manifestations suite à la non convocation de l’électorat le 19 septembre et à la fin du mandat constitutionnel de Joseph Kabila le 19 décembre 2016.

Composée des délégués des ministères des Droits Humains, de la Justice de l’Intérieur et de ceux des ONG militants pour les droits de l’homme, Cette commission intervient trois mois après la clôture de la mission assignée à celle qui a enquêté sur les violations des droits de l’homme pendant les marches pacifiques organisées par le Comité Laïc de Coordination (CLC). Le rapport de la dernière commission d’enquête, les forces de l’ordre et de sécurité sont principalement pointées du doigt dans la répression des manifestations pacifiques au pays.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut