› Politique

La coalition de l’opposition répond à Joseph Kabila

Delly Sesanga

Les différentes forces de l’opposition politiques ont répondu aux déclarations du président de la république, Joseph Kabila, lors de son adresse à la nation, le jeudi dernier. L’opposition dénonce une «passion criminelle» de Joseph Kabila et invite la population à agir.

C’était hier lundi dans la salle de la paroisse Notre-Dame-de-Fatima à Kinshasa. Ils étaient tous là : Pierre Lumbi pour la plateforme Ensemble pour le changement, Jean-Marc Kabund pour l’UDPS, Eve Bazaiba pour le MLC, Baudouin Mayo pour l’UNC, Martin Fayulu pour la Dynamique de l’opposition. Tous ces partis et regroupements de l’opposition se sont inscrits en faux contre le discours-bilan prononcé par le président Joseph Kabila jeudi dernier devant les deux chambres du parlement réunies en congrès. « Ce discours confirme que M. Kabila est indubitablement dans la logique du coup de force, après avoir instrumentalisé toutes les institutions de la République. » Dans la déclaration lue par Delly Sesanga, le secrétaire général de la plateforme Ensemble pour le Changement, l’opposition accuse le président Kabila de « tirer cyniquement de sa gestion chaotique » un bilan personnel de réussite et une autosatisfaction qui contrastent avec la misère dans laquelle croupissent des millions de Congolais.

D’après l’opposition, la passion dont a parlé le président de la République c’est celle de conduire le pays vers le chaos, notamment en faisant obstacle au processus électoral. «L’opposition appelle le peuple congolais à mettre fin à la passion criminelle de Joseph Kabila pour le Congo qui précipite le pays vers le chaos et à faire obstacle par tous les moyens y compris le recours à l’article 64 contre toute tentative de se maintenir au pouvoir en violation de la constitution et d’instaurer une nouvelle dictature dans notre pays», dit l’opposition dans une déclaration commune lue par Delly Sesanga. Les signataires de la déclaration rejettent également tout processus électoral conduit de manière unilatérale et basé sur la fraude ou organisé en violation des droits de l’homme. Ils exigent aussi le retrait de la machine à voter et demandent l’application des mesures de décrispation politique : « Le retour en homme libre et en toute sécurité de Moïse Katumbi » et la « libération des prisonniers et détenus politiques ».

L’opposition considère en tout cas que Joseph Kabila a perdu toute légitimité pour engager la nation congolaise. « Kabila est désormais le mal congolais », conclut la déclaration de l’opposition. La coalition de l’opposition promet des actions communes avec le peuple pour imposer le respect de la Constitution et l’avènement de l’alternance démocratique. La même opposition lance un appel à l’Union africaine, à la Sadec et à la CIRGL de prendre toutes les dispositions nécessaires pour préserver la paix et la stabilité de la RDC.

 



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut