Société › Actualité

Le CLC soutient l’appel à une journée « ville morte » vendredi

Les mouvements citoyens avaient appelé à cette journée pour dénoncer directement la mort de l’activiste Rossy Mukendi et Eric Bokolokolo tués par balle dimanche 25 févier lors de la marche des fidèles catholiques à Kinshasa et à Mbandaka.

Le Comité Laïc de Coordination (CLC), organisateur des trois dernières marches des catholiques contre le président Joseph Kabila, a soutenu mercredi soir l’appel des mouvements citoyens à observer une journée ville-morte ce vendredi 9 mars en République démocratique du Congo (RDC).

Le CLC « apporte son soutien total à l’initiative de la journée ville morte de ce vendredi  (…) en mémoire des Martyrs de l’Accord de la Saint-Sylvestre, particulièrement ceux tombés sur le champ de bataille de la marche du 25 février 2018 », écrit dans un communiqué ce collectif catholique demandant à la population « d’observer cette consigne patriotique ».

Les mouvements citoyens avaient appelé à cette journée pour dénoncer directement la mort de l’activiste Rossy Mukendi et Eric Bokolokolo tués par balle dimanche 25 févier lors de la marche des fidèles catholiques à Kinshasa et à Mbandaka.

Au moins 18 personnes ont déjà été tuées lors des marches des catholiques, selon  l’ONU, qui a condamné mercredi l’usage disproportionnée de la force par les services de sécurité congolais.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut