Politique › Actualité

Le CLC déclare qu’il n’y aura plus de répit pour le pouvoir en place

Le Comité laïc de coordination (CLC) de l’église catholique a exprimé, ce lundi 1er janvier 2018, son engagement à poursuivre les actions dans les prochains jours après la marche brutalement réprimée par les forces de sécurité le dimanche 31 décembre dernier.

Dans un communiqué rendu public ce lundi 1er janvier, le CLC a, dans un premier lieu, rendu hommage aux Congolais pour la mobilisation à travers tout le pays, déclarant que, par ce geste, les Congolais ont pris rendez-vous avec l’histoire.

“Ce dimanche 31 décembre 2017, nous avons été des millions à travers notre pays à nous être mobilisés, au-delà des étiquettes politiques, au-delà de la considération individuelle pour dire STOP à la souffrance du peuple congolais nous avons marché pour dire à la face du monde que nous reprenons notre destin en main”

Déplorant la violente répression réservée par les forces de l’ordre aux manifestants, le CLC a élevé le courage et la détermination des fidèles catholiques et des autres manifestants qui n’ont pas cédé à la peur. Il a évoqué « une marche d’espoir pour un renouveau certain en RDC.  Nous avons marché pour dire à la face du monde que nous reprenons notre destin en main », s’inclinant devant les mémoires des Congolais tombés sous les coups de balles de l’armée et de la police.

“Malgré cette violence de répression, malgré de nombreuses barricades placées pour encercler les quartiers et les paroisses de la capitale, la population a montré à la face du monde sa détermination ; elle n’a pas cédé à la peur, elle a marché avec courage et discipline. Nul ne peut se croire plus fort que nous tous réunis (…) Nous pensons à nos compatriotes qui ont perdu leur vie ainsi qu’à leurs familles, nous leur disons que leurs sacrifices ne resteront pas vains. »

Tourné vers le pouvoir, le CLC rappelle que le Congo appartient à tous et pas seulement à ceux qui “s’accrochent au pouvoir”. Il annonce par-dessus tout sa détermination à poursuivre des actions pour, dit-il, reprendre en main le destin.

“Chers compatriotes, il faut que ceux qui s’accrochent au pouvoir dans notre pays sachent que le pouvoir nous appartient, que le pays nous appartient à tous. Nous sommes décidés de reprendre notre destin en main, pour construire un avenir meilleur pour nos enfants ; pour dire HALTE à la dictature (…) Nous ne pouvons plus faire marche arrière. Nos enfants nous regardent, le monde entier nous regarde, notre conscience nous interpelle. Nous nous donnons quelques jours pour enterrer dignement nos compatriotes morts pour la patrie ; et pour soigner nos blessés. Les Congolaises et les Congolais ne laisseront plus de répit au pouvoir en place”

Enfin, le CLC exige la mise en application de bonne foi de l’accord de la Saint-Sylvestre, ainsi que des mesures de décrispation y afférentes. Il exige également une déclaration publique de Joseph kabila qu’il ne sera pas candidat à sa propre succession.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut