Santé › Bien-être

Le choléra a tué 770 personnes en trois mois en RDC

Des mobilisateurs sociaux mettent en place des affiches sur les mesures-clés pour éviter le choléra dans la zone de santé de Pakadjuma touchée par cette épidémie de choléra. Photo OMS/Eugene Kabambi

Le ministère de la Santé publique affirme qu’au moins un cas de choléra a été identifié dans 21 des 26 provinces de la RDC et 194 des 515 zones de santé ont déjà été touchées au moins une fois.

Depuis le début de l’épidémie de choléra en juillet 2017 jusqu’au 30 octobre dernier, les équipes de lutte contre le choléra et les autres maladies diarrhéiques ont enregistré 40 100 cas suspects et 771 décès. Dans un document parvenu à Radio Okapi samedi, 4 novembre, le ministère de la Santé publique affirme qu’au moins un cas de choléra a été identifié dans 21 des 26 provinces de la RDC et 194 des 515 zones de santé ont déjà été touchées au moins une fois.

Les équipes du Programme national d’élimination du choléra, appuyées par l’OMS, continuent à faire face aux nombreux défis qu’elles rencontrent sur le terrain.

Dans la zone de santé de Pinga (Nord-Kivu), par exemple, les premiers cas de choléra sont apparus fin septembre 2017. Il s’agissait de deux commerçants arrivés du village de Vumilia dans la zone de santé d’Alimbongo. Ces premiers cas ont été pris en charge dans des conditions d’hygiène très précaires dans le centre de santé de la localité d’Oninga, rapporte le ministère de la Santé.

La même source ajoute que, bien que le nombre de cas suspects augmentait légèrement, chaque semaine, il n’y avait aucun décès. C’est à la 42eme semaine qu’il y a eu 34 personnes qui ont perdu la vie à cause du choléra.

Les équipes du Programme national d’élimination du choléra soulignent que la difficulté de prise en charge des malades dans cette région est principalement liée à l’insécurité, l’absence totale d’intrants et le manque de préparation à la gestion des cas de choléra du centre de santé d’Oninga.

Du côté de la province de Lomami, précisément dans la zone de santé de Kanda Kanda, les équipes positionnées à Mwene-Ditu ont rapporté au ministère de la Santé, le jeudi 26 octobre 2017, le décès de quatre adultes, qui étaient fortement suspectés de souffrir de choléra.

Les autorités sanitaires rappellent que le choléra s’était déclaré dans la région du «Grand Kasaï» durant la période du 2 au 8 octobre 2017. Il a alors touché trois zones de santé à l’ouest de cette région : Ilebo, Mikope et Mushenge.

À LA UNE
Retour en haut