Politique › Actualité

CENI : « On en vient au vote lorsqu’on veut départager les candidats qui ont satisfait aux critères de l’éligibilité », ( Eric Nsenga)

Pasteur Eric Nsenga
 Les chefs des confessions religieuses n’ont pas réussi à se mettre d’accord sur  la désignation du président de la commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

 

Selon l’article 17 de leur charte, prévoit qu’en cas de manque de consensus, le vote s’impose. Mais à en croire Éric Nsenga de l’Église du Christ au Congo  (ECC,)  Monseigneur Marcel Utembi n’avait pas voulu organiser ledit vote dans ces conditions.

Au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi 02 août, le Révérend  pasteur Eric Nsenga, porte-porte de l’ECC, a déclaré qu’il ne pouvait y avoir vote aussi longtemps qu’il y avait un problème de fond à régler pour certains candidats.

« Le vote est un mode qui intervient après avoir vidé le fond dans le traitement de dossiers. On ne peut pas évoquer le vote comme un contour pour éviter le problème de fond. On en vient au vote lorsqu’on veut départager les candidats qui ont satisfait aux critères de l’éligibilité », a-t-il déclaré à la presse ce lundi 2 août 2021, avant de soutenir que le président a, la responsabilité de suspendre momentanément les discussions « lorsque les esprits sont surchauffés » .

Et d’ajouter, « il n’y a pas de candidature de vie ou de mort. Est-ce que les élections ne seront pas organisées si ce candidat ne passe pas ?, s’est-il interrogé avant de condamne le fait que les confessions religieuses deviennent une sous-traitance politique ».



Bon plan
Publié le 12.02.2021

RDC : Que faire ce Weekend de la Saint Valentin ?

Ce 14 février, la société BRASIMBA offre des espaces et des bons plans.  Elle  vous proposer  de très belles  soirée en amoureux. En couple ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut