Politique › Actualité

CENI : « la CENCO ferait bien de produire des preuves et les noms des corrupteurs et corrompus » (Kadima)

CENI-Denis Kadima
Denis Kadima
Le candidat Denis Kadima, présenté pour la présidence de la  Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), par  6 des 8 confessions religieuses, affirme qu’il n’est pas le candidat d’un quelconque camp politique.

« La CENCO ferait bien de produire des preuves circonstanciées et les noms des corrupteurs et corrompus, pour faire éclater la vérité », indique dans un communiqué, son équipe de communication.

Pointé du doigt par le secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), d’être à la base et le bénéficiaire de corruption et d’intimidations pour lui permettre d’être désigné président de la CENI,  Dénis Kadima, met au défi l’abbé Donatien Nshole de prouver ce qu’il affirme.

Le candidat de 6 des 8 confessions religieuses,  s’interroge sur les fondements des accusations du clergé catholique, qu’il regrette. «  Il est inacceptable de jeter des pierres à un citoyen et le condamner sans preuve, (sur la seule) base d’allégations d’actes prétendument (car non prouvés) posés par des tierces personnes… ».

Pour le candidat Denis Kadima, la CENCO (et l’ECC) ont été induites en erreur dans les faits qui leur auraient été rapportés.  Constant, Kadima persiste et insiste d’un brigue la fauteuil de la présidence de la CENI.



Bon plan
Publié le 12.02.2021

RDC : Que faire ce Weekend de la Saint Valentin ?

Ce 14 février, la société BRASIMBA offre des espaces et des bons plans.  Elle  vous proposer  de très belles  soirée en amoureux. En couple ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut