› Politique

CENI : le doute plane sur l’appel à candidatures

la CENI inquiète

À quelques jours de la convocation des électeurs et de l’appel à candidatures par la Céni, des inquiétudes planent.

Faut dire qu’aucune réunion de la tripartite CNSA-gouvernement-CENI n’a pu être organisée pour évaluer le processus électoral. Les électeurs seront convoqués le 23 juin 2018, et l’appel à candidatures devrait intervenir le lendemain. « Entre-temps, aucune évaluation du processus électoral n’aura été faite », se plaint le rapporteur du CNSA. Valentin Vangi rappelle que « l’accord de la Saint-Sylvestre prévoit pourtant une rencontre tripartite CNSA-gouvernement-CENI au moins tous les deux mois pour rendre le processus inclusif, et prendre en compte les inquiétudes des uns et des autres en vue d’une harmonisation ».

Au CNSA on s’interroge sur le silence observé par les deux autres parties à toutes les sollicitations, malgré les recommandations de la dernière réunion interinstitutionnelle présidée par le chef de l’Etat. Il y a par exemple la liste des partis et regroupements politiques déposée à la CENI par le gouvernement qui pose encore problème. Et la situation de la multitude d’électeurs inscrits sans empreintes digitales révélés par l’audit de l’OIF. « On ne peut pas aller aux élections dans la précipitation, sans une évaluation du processus par l’organe compétent qui a été désigné par l’accord de la Saint-Sylvestre », déclare le leader du M 17. Pour Augustin Kikuma, les acteurs politiques ne sont pas encore rassurés de la fiabilité du processus.

 



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut