› Présidentielle

Candidature unique de l’opposition : faut-il une primaire, un consensus ou débat ?

Vital Kamerhe, Félix Tshisekedi, Jean-Pierre Lisanga

Une réunion de l’opposition est  prévue ce vendredi à Kinshasa au siège de l’UDPS, pour fixer les modalités sur la  désignation d’une candidature commune.

A en croire  les observateurs, l’idée de cette rencontre de l’opposition, serait du président de l’UDPS, qui tient à se rassurer si toutes les composantes sont sur la même longueur d’ondes s’agissant du processus électoral en cours.

Il sera question au cours de ces assises, de trouver un compromis sur les modalités ou mécanismes de désignation d’un candidat président de la République commun de l’opposition.

Faut-il une primaire, un consensus ou débat pour désigner le candidat unique de l’opposition ? Autant des questions auxquelles devront répondre les opposants.

Pour certains leaders de l’opposition, au-delà de la candidature commune, il faut accentuer la pression pour obtenir des élections crédibles et transparentes et éviter de participer à un processus où l’échec serait programmé d’avance pour l’opposition.

A noter que cette réunion est la première du genre au sein de l’opposition après l’invalidation définitive de Jean-Pierre Bemba et de Adolphe Muzito de la présidentielle du 23 décembre 2018. Le MLC après cette mise à l’écart de son chef a mis en place un comité de crise. Ce parti n’écarte plus désormais l’hypothèse de boycotter les prochains scrutins.

Une autre réunion des leaders de l’opposition est prévue au courant de ce mois de septembre cette fois-ci à l’extérieur du pays.

À LA UNE
Retour en haut