› Elections 2018

Candidature unique : les 7 ténors de l’opposition à Genève pour désigner un candidat commun

Les sept leaders  de l’opposition sont arrivés ce vendredi 9 novembre 2018 à Genève pour tenter de désigner un candidat commun à la magistrature suprême du 23 décembre prochain.

L’ex gouverneur  du Katanga Moïse Katumbi, opposant en exil, et  le sénateur Jean-Piere Bemba, ex-chef de guerre et ancien vice-président et Adolphe Muzito ancien premier ministre passé à l’opposition n’ont pas été autorisés à concourir  à la succession du président Joseph Kabila, au pouvoir depuis 18 ans.

Quatre opposants restent donc en lice pour ce scrutin : Freddy Matungulu, Félix Tshisekedi, président du parti historique d’opposition (UDPS), Vital Kamerhe, ancien président de l’Assemblée nationale passé à l’opposition et le député Martin Fayulu.

C’est donc parmi eux que l’opposition, réunie dans un hôtel du centre de Genève, doit désigner son candidat d’ici dimanche.

« La réunion a déjà commencé en coulisses et c’est la vraie réunion« , a déclaré Adolphe Muzito, qui s’est dit confiant de pouvoir « désigner un candidat commun » d’ici la fin du weekend.

Le 26 octobre en Afrique du Sud, les sept leaders de l’opposition avaient promis de désigner ce candidat au plus tard le 15 novembre.

« Les attentes sont fortes auprès de la population. Comme groupe, nous ne pourrons prétendre à la victoire à la présidentielle qu’en étant ensemble », a déclaré Freddy Matungulu.

Deux fois reportées depuis 2016, les élections de décembre doivent permettre de choisir le prochain président de la RDC et les parlementaires au niveau national et provincial.

Video

Vos paris sportifs
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Retour en haut