› Elections 2018

Candidature unique : les 7 ténors de l’opposition à Genève pour désigner un candidat commun

Les sept leaders  de l’opposition sont arrivés ce vendredi 9 novembre 2018 à Genève pour tenter de désigner un candidat commun à la magistrature suprême du 23 décembre prochain.

L’ex gouverneur  du Katanga Moïse Katumbi, opposant en exil, et  le sénateur Jean-Piere Bemba, ex-chef de guerre et ancien vice-président et Adolphe Muzito ancien premier ministre passé à l’opposition n’ont pas été autorisés à concourir  à la succession du président Joseph Kabila, au pouvoir depuis 18 ans.

Quatre opposants restent donc en lice pour ce scrutin : Freddy Matungulu, Félix Tshisekedi, président du parti historique d’opposition (UDPS), Vital Kamerhe, ancien président de l’Assemblée nationale passé à l’opposition et le député Martin Fayulu.

C’est donc parmi eux que l’opposition, réunie dans un hôtel du centre de Genève, doit désigner son candidat d’ici dimanche.

« La réunion a déjà commencé en coulisses et c’est la vraie réunion« , a déclaré Adolphe Muzito, qui s’est dit confiant de pouvoir « désigner un candidat commun » d’ici la fin du weekend.

Le 26 octobre en Afrique du Sud, les sept leaders de l’opposition avaient promis de désigner ce candidat au plus tard le 15 novembre.

« Les attentes sont fortes auprès de la population. Comme groupe, nous ne pourrons prétendre à la victoire à la présidentielle qu’en étant ensemble », a déclaré Freddy Matungulu.

Deux fois reportées depuis 2016, les élections de décembre doivent permettre de choisir le prochain président de la RDC et les parlementaires au niveau national et provincial.

À LA UNE
Retour en haut