International › APA

Burkina Faso : trois morts dans une attaque près de la frontière ivoirienne

Pas d'image

Trois civils burkinabè ont trouvé la mort dans une attaque terroriste dans la nuit de vendredi à samedi à Yendéré, à l’ouest du Burkina Faso, près de la frontière avec la Côte d’ivoire, a-t-on appris dimanche de source basée dans la localité.Selon cette source, les trois civils tués dans l’attaque qui a eu lieu vers 2 heures du matin, sont des passagers d’un véhicule de transport en commun ayant reçu des balles perdues.

Elle (la source) précise qu’au moins deux autres civils ont également été blessés par balles lors de l’attaque perpétrée par un groupe d’individus armés.

«Au cours de leur riposte, deux assaillants ont été abattus par les Forces de défense et de sécurité (FDS)», indique la même source, avant d’ajouter qu’il n’y a pas eu de victimes parmi les éléments de sécurité.

Jeudi dernier, quatre gendarmes burkinabè ont succombé au cours d’une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani, une commune de la province de la Kossi, frontalière avec le Mali.

Ces attaques terroristes se produisent au moment où les FDS burkinabè sont en pleine opération spéciale de sécurisation dénommée «Otapuanu» dans les régions de l’Est et du Centre-Est.

Des sources sécuritaires avancent que l’opération «Otapuanu» qui a démarré à la mi-mars a permis de neutraliser un nombre important de terroristes et de mettre la main sur le chef des groupes terroristes de la région de l’Est, Omarou Diallo, allias Diaw Oumarou.

Video

Vos paris sportifs
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Retour en haut