International › APA

Botswana : l’opposition crie au scandale et dénonce un truquage des élections

Les tensions autour des élections qui viennent de s’achever au Botswana, ont été provoquées par la principale opposition, Umbrella for Democratic Change (UDC), qui accuse le Parti démocrate du Botswana (BDP, au pouvoir) d’avoir manipulé les résultats du vote.Selon les chiffres publiés par la Commission électorale indépendante, le BDP a remporté 38 sièges sur 57, tandis que l’UDC, une coalition de partis, a remporté 15 sièges et le Front patriotique du Botswana nouvellement formé a obtenu trois sièges. L’Alliance des Progressistes ne devrait obtenir qu’un seul siège après les élections du 23 octobre.

Le résultat obtenu a permis au président Mokgweetsi Masisi de conserver le pouvoir.

Le porte-parole de l’UDC, Moeti Mohwasa, a déclaré: « … il y a des divergences et des irrégularités flagrantes qui, à notre avis, ont conduit à des résultats frauduleux et nous ne pouvons  pas considérer ces résultats comme vraies, correctes et équitables ».

« Dans le même ordre d’idées, nous tenons à informer nos membres, sympathisants et sympathisants que le processus de collecte de preuves est en cours et qu’il sera ensuite informé de la marche à suivre », a indiqué Mohwasa dans un communiqué.

Selon Mohwasa, avant les élections de la semaine dernière, la coalition de l’opposition avait mis en garde la Commission électorale indépendante et les observateurs étrangers contre « certains cas et comportements troublants ».

Le BDP a toutefois rejeté les revendications de l’UDC qu’il considère comme sans fondement.

data-ad-client="ca-pub-9760088965124508" data-ad-slot="2140806877">

« Nous estimons que les élections du 23 octobre ont été libres et équitables. Et c’est aussi la conclusion faite par les différentes missions d’observation des élections pour qui le scrutin a été libre et transparent », a déclaré le BDP dans un communiqué.

Les résultats du vote ont été approuvés par les observateurs de la SADEC (Communauté de développement de l’Afrique australe) et de l’Union africaine.



À LA UNE
Retour en haut