Politique › Sécurité

Beni: le bâtiment administratif brûlé par la population en colère suite au meurtre d’un taximan-moto à Kasindi

Le bâtiment administratif de la cité de Kasindi

Le bâtiment administratif de la cité de Kasindi, en territoire de Beni a été brûlé ce jeudi 23 août par la population en colère qui a manifesté contre le meurtre d’un taximan-moto par des hommes armés non identifiés dans la nuit de mercredi 22 août dernier.

La situation était tendue dans la matinée, affirme le fonctionnaire délégué du gouverneur du Nord-Kivu à Kasindi. Les manifestants sont allés déposer le corps du défunt au sous-commissariat de la police.

« Des bandits armés ont tué un motard à son domicile et le matin quand nous nous préparions à mener des enquêtes, la population dont les motards se sont soulevés et sont descendus avec le corps du défunt dans la rue. Ils sont allés jusqu’au bureau de la commune qu’ils ont brûlé et après ils sont allés au bureau de la police où ils ont déposé le corps. Pour le moment,  nous sommes en train de voir comment calmer les esprits surchauffés », a dit  Kambale Barthélemy, fonctionnaire délégué du gouverneur de province dans la cité de Kasindi.

Située à environ 90 km à l’Est de la ville de Beni, la cité de Kasindi, frontalière avec l’Ouganda n’est pas épargnée des multiples cas d’insécurité que connaît le territoire de Beni. Plusieurs cas d’attaques armées attribués aux rebelles Les Allied Democratic Forces (ADF) sont déjà enregistrés sur la route Beni-Kasindi.

 

À LA UNE
Retour en haut