› Société

Beni : 100 attaques et au moins 235 personnes tuées depuis janvier 2018

Image d’illustration

Selon le Baromètre sécuritaire du Kivu, un projet conjoint mené par Human Rights Watch (HRW) et le Groupe d’étude sur le Congo, au moins 235 personnes ont été tuées au cours de plus de 100 attaques menées à Beni entre janvier et septembre.

 

Plus de 165 civils ont été kidnappés ou enlevés pour obtenir une rançon, et des dizaines d’autres ont été blessés ou ont disparu cette année, ajoute la même source qui rappelle que 1 000 civils dans cette région au cours d’une série de massacres qui a commencé il y a quatre ans. Human Rights Watch dit avoir mené sept visites de recherche sur le territoire de Beni au cours de ces quatre dernières années et a parlé à plus de 200 victimes et témoins des attaques, ainsi qu’à des responsables de l’armée et du gouvernement congolais, de l’ONU, et d’autres personnes. « En quatre ans, le gouvernement congolais s’est montré incapable de mettre un terme aux abus et aux souffrances à Beni », a souligné Ida Sawyer qui demande à la Cour Pénale Internationale d’ouvrir une enquête sur ces massacres.

 

Pour le gouvernement ces attaques sont l’œuvre des ADF. En plus de la présence renforcée de l’Armée, au moins dix membres du gouvernement et du parlement seront désignés pour constituer deux commissions pour travailler sur la situation sécuritaire à Beni et à Djugu (Ituri), avait annoncé le 1er octobre le vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur, Henri Mova.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut