› Politique

Bemba exclu de l’élection présidentielle

La décision est  sans appel. Jean-Pierre Bemba ne sera pas candidat à la présidentielle du 23 décembre prochain en RDC.

La Cour constitutionnelle a donné raison à la Commission électorale ce lundi 3 septembre, et confirmé l’inégibilité de l’ancien chef rebelle en raison de sa condamnation pour subornation de témoin par la CPI. A ce stade, la Haute Cour a statué sur quatre des six recours qui lui ont été soumis, et a suivi les réquisitions du Ministère public. Sur les six candidats recalés par la CENI, deux ont été repêchés. Il y a 3 mois, personne n’avait imaginé Jean-Pierre Bemba dans la course à la présidentielle. Dès l’annonce de son acquittement pourtant, l’ex-chef de guerre fédère sur son nom l’espoir d’une possible alternance. Il n’est pas revenu en RDC depuis plus de 10 ans, n’est pas encore candidat et même assez discret sur ses intentions, mais on le dit déjà favori.

Mi-juillet, le MLC, son parti, l’investi officiellement. Rumeurs et déclarations sur son inéligibilité ne tardent pas à se multiplier, mais Jean-Pierre Bemba ne baisse pas les bras. Le 1er août, il s’offre un retour triomphal, quoique mouvementé. On lui interdit les bains de foule, et de loger dans sa résidence familiale située en plein quartier présidentiel. L’ex-vice-président semble bien encombrant. Mais qu’importe dès le lendemain, il dépose à la CENI son dossier de candidature. Il est même le premier à le faire. Un dossier finalement rejeté le 24 août. Jean-Pierre Bemba a beau avoir été acquitté de crime contre l’humanité, sa condamnation pour subornation de témoin le poursuit.

Lorsque la semaine dernière, on apprend que la CPI rendra une décision dans ce dossier, le 17 septembre, soit 2 jours avant la publication des listes définitives des candidats, certains veulent croire à un nouveau retournement de l’histoire. Mais les dés sont déjà jetés. Ce lundi la Cour constitutionnelle l’a définitivement exclu de la course pour cette présidentielle. Une partie s’achève pour Jean-Pierre Bemba, peut-être pas la dernière. « Si on n’a pas une stratégie commune, ce n’est pas possible de sauver le Congo. Nous sommes en face de personnes qui ne respectent pas les règles », confie Eve Bazaiba.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut