› Personnalités

Barbara Kanam Candidate à la députation nationale

Barbara Kanam, candidate à la députation pour Centre.

Chanteuse, compositrice, productrice de musique et actrice congolaise, Barbara Kanam, s’engage en politique. Elle dit vouloir proposer une nouvelle réflexion sur le développement, par le biais de la culture.

La République Démocratique du Congo vit un moment historique : « Le respect de la constitution », gage d’une alternance qui se veut pacifique est le signe d’un nouvel espoir qui se dessine à l’horizon. Dans cette grande lancée vers l’émergence du Congo, il y a la « femme » dont le rôle est important pour l’avenir de notre pays. Barbara Kanam Mutund, Artiste de la RDC, est candidate à la députation de ce pays auquel  elle se dit profondément attachée. « La culture est un état d’esprit, c’est l’âme d’un peuple, son identité… », confie-t-elle. Comme le soulignait déjà en 1972 Augustin Girard, « le développement culturel n’est plus désormais pour les sociétés et pour les individus un luxe dont ils pourraient se passer, l’ornement de l’abondance : il est lié aux conditions mêmes du développement général. »

L’industrie culturelle pourrait générer des perspectives positives pour le rayonnement et le développement de la RDC, terre de culture. En tant qu’acteur culturel, le sens de son engagement est le fruit d’une conviction et le désir ardent d’apporter une nouvelle dynamique dans la jeunesse et dans l’émancipation de la femme… « Nous comptons donc proposer une nouvelle réflexion sur le développement, par le biais de la Culture, qui est une réponse adéquate à une économie tournée essentiellement vers les richesses minières. Voilà pourquoi nous avons décidé de déposer notre candidature aux législatives du 23 décembre 2018 dans la circonscription de Kolwezi(…) », déclare Barbara Kanam.

Le Lualaba est une province qui fut longtemps enclavée et absorbée malgré le fait qu’elle soit l’une des principales sources de richesses de la RDC. « Postuler à Kolwezi est un acte symbolique, porteur d’un message fort : être plus proche de nos concitoyens, améliorer leurs conditions de vie, protéger leur santé et leur condition de travail. Ainsi, au lieu de passer le temps à nous opposer, nous préférons nous unir sur les questions essentielles.»

À LA UNE
Retour en haut