› Société

Banro : deux morts dans une attaque du convoi de la société canadienne

La mine d’or Namoya de Banro Corp.

Cette attaque a été attribué aux Maï-Maï Malaïka, qui opère dans la forêt de Tubangoyi à Maniema.

Un convoi motorisé de la mine d’or Namoya de Banro Corp a été attaque. Au cours de cette violence, deux personnes ont été tuées et quatre autres kidnappées. Ce sont les Maï-Maï Malaïka, opérant dans la forêt de Tubangoyi (Maniema), qui sont pointés du doigt. Les victimes ont été identifiées comme des passagers inconnus transportés par les chauffeurs de Banro. Les quatre personnes enlevées seraient les chauffeurs et les militaires commis à la garde du convoi.

Depuis 2013, la société canadienne Banro exploite des mines en République Démocratique du Congo. Et on se souvient qu’en mars 2017, une équipe de salariés de la société composée de trois Congolais, d’un Français et d’un Tanzanien, avait été enlevée par des hommes armés.

Pour rappel, la société Banro possède notamment 14 permis d’exploration qui couvrent une surface de 2638 kilomètres carré comprenant la mine de Twangiza, près de Bukavu (une réserve entre 50 et 130 tonnes d’or). La société possède aussi la mine de Namoya (une réserve entre 37 et 45 tonnes d’or). Il faut ajouter aussi la mine de Lugushwa (une réserve de 100 tonnes d’or) et la mine de Kamituga (une réserve de 25 tonnes environ).

À LA UNE
Retour en haut