› Politique

Augustin Kikukama (M17) contre la machine à voter

Coordonnateur du regroupement politique M17, Augustin Kikukama, rejette la machine à voter proposée par la Commission électorale et validée par la loi électorale pour les scrutins prévus en décembre 2017, d’après le calendrier électoral.

«M17 constate que le législateur a lui-même autorisé la violation de la constitution en acceptant cette machine à voter. Parce que cette machine ôte l’opération électorale de la souveraineté du Congo. Étant donné qu’il ne s’agit pas de la technologie congolaise. En quelques sortes, cette machine ôte aussi le rôle des témoins dans le bureau de vote à avoir les PV après dépouillement. Donc nous sommes surpris que le procureur général près la cour constitutionnelle n’ait pas eu le temps de s’en saisir pour examiner si cette loi électorale est réellement conforme à la constitution», a expliqué Augustin Kikukama.

La loi électorale a été promulguée dans la nuit du 24 au 25 décembre 2017 à Lubumbashi par le président Joseph Kabila. Le texte promulgué est la version de l’Assemblée nationale qui avait maintenu le seuil d’1% au niveau national et non au niveau de la circonscription électorale comme proposé par le Sénat.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut