Opinions › Tribune

Assemblée nationale : la destitution de Kabund mettra fin à la coalition FCC-CACH, prévient S. A. Kalenga

Jean Marc Kabund

L’UDPS a dans un communiqué de presse du 14 mai 2020 signé par  Simon Adrien Kalenga,dont la copie est parvenu à notre  rédaction,  dit suivre avec attention la pétition initiée contre Jean-Marc Kabund, 1er vice-président de l’Assemblée nationale et président a.i du parti présidentiel.

Selon  Simon Adrien Kalenga, cette initiative est l’œuvre du Front Commun pour le Congo qui, dit-il, utilise de prête-visage, pour s’attaquer à la présence de Jean-Marc Kabund au bureau de l’Assemblée nationale.

La formation politique de Félix Tshisekedi, prévient que la présence de son président au sein du bureau est le fruit de la coalition Front Commun pour le Congo, (FCC), et Cap pour le Changement, (CACH).

Et pour le parti présidentiel, destituer Jean-Marc Kabund sera synonyme de la fin de ladite coalition, dont le chef de l’État Félix Tshisekedi  et son prédécesseur Joseph Kabila Kabange sont les leaders. « Nul besoin de rappeler que l’architecture du bureau de l’Assemblée nationale est le fruit de la coalition qui lie CACH et FCC. Détruire ladite architecture n’est ni plus ni moins que mettre fin à la coalition qui lie les deux parties », a prévenu Simon Kalenga porte – parole a.i de l’UDPS.

Il affirme en outre que l’UDPS prend acte de la volonté manifestée par le Front Commun pour le Congo et déclare que le parti présidentiel va en tirer toutes les conséquences.

Pour rappel, le MLC Jean-Jacques Mamba  qui a initié une pétition pour obtenir la déchéance de Jean-Marc Kabund du bureau de l‘Assemblée nationale, lui accuse d’avoir menti sur le coût du Congrès qui devait se tenir sur l’État d’urgence 7 millions USD , a déclaré avoir déjà réuni 62 signatures des députés nationaux.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut