International › APA

Antonio Conceiçao, une 1ère expérience internationale avec le Cameroun

Nommé vendredi soir entraîneur national de football du Cameroun, le Portugais Antonio Conceiçao Silva Oliveira, dit «Toni Conceiçao», va connaître sa première expérience internationale avec les «Lions indomptables».Ancien milieu de terrain aujourd’hui âgé de 57 ans, après avoir été éphémère directeur sportif du PAOK Salonique (Grèce) de 2009 à 2010, il n’a jusqu’ici entraîné que des clubs : Standard de Liège (Belgique, 2010-2011), d’Olhanense (Portugal, 2011-2013), Academica de Coimbra (Portugal, 2013-2014), SC Braga (Portugal, 2014-2015), Vitória Guimarães (2015-2016), FC Nantes (2016-2017) et FC Porto (Portugal, depuis 2017).

Secondé par les locaux François Omam Biyick et Jacques Songo’o, le nouveau titulaire du banc de touche, qui remplace le Néerlandais Clarence Seedorf, limogé après la sortie des «Lions indomptables», tenants du titre en 8èmes de finale de la récente Coupe d’Afrique des nations (CAN) égyptienne, hérite d’une sélection en proie au doute.

En effet, après la génération dorée des Patrick Mboma, Rigobert Song Bahanag ou encore Samuel Eto’o Fils, l’équipe senior de football du Cameroun, régulièrement présentée comme «en reconstruction», connaît une instabilité chronique sur les plans aussi bien des effectifs que des performances.

Appelé à constituer un groupe conquérant pour la CAN 2021, qu’accueille le Cameroun, Antonio Conceiçao Silva Oliveira a également pour tâche de qualifier la sélection, qui stagne à la 53ème place du dernier classement de la Fédération internationale de football association (Fifa), à la Coupe du monde de l’année suivante au Qatar.

Son baptême du feu sera le match amical que livrent, 12 octobre prochain à Rades, les quintuples champions continentaux contre les «Aigles de Carthage» de Tunisie.



À LA UNE
Retour en haut