› Politique

«Le peuple n’attend rien du Rassemblement qui est sous le patronage de l’autorité belge»

Alain Atundu Liongo, porte-parole de la majorité présidentielle.

C’est une déclaration du porte-parole de la majorité présidentielle, Alain Atundu Liongo.

Toutes les démarches du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement visant à obtenir le départ du président Kabila avant le 31 décembre 2017 n’auront aucun effet positif, a déclaré ce mercredi 20 décembre 2017, Alain Atundu Liongo, porte-parole de la Majorité présidentielle.

Atundu qualifie de «tentative de putsch » la dernière marche étouffée du Rassop qui, d’après lui, viserait à «surprendre la bonne foi du peuple par une prise de pouvoir par la violence».

 «Le peuple n’attend rien du Rassop. Nous savons que c’est une plateforme sous le patronage de l’autorité belge. Donc nous tous, on n’attend rien de ça. Notre objectif c’est de contribuer à la mise en œuvre de l’accord du 31 décembre et au respect intégral de la constitution. Alors les autres sont en train de distraire le peuple en tentant des actes putschistes afin de prendre le pouvoir par la violence. Et cela est contraire à la constitution», a-t-il dit.

En mi-novembre dernier, la Majorité présidentielle s’était félicitée de ce qu’elle estimait comme un échec de la ville morte initiée par les mouvements citoyens avec l’appui de certaines structures de l’opposition politique. Pour la coalition autour du président Kabila, cela avait été un acte de « démocratie de façade » ayant pour but de « créer la confusion dans l’espoir d’accéder au pouvoir par des combinaisons mafieuses en dehors des élections ».

le mardi dernier, la marche programmée par le Rassemblement sur toute l’étendue du territoire national n’a pas eu lieu. Les opposants accusent le pouvoir d’intimider la population en déployant les forces de l’ordre et de sécurité dans les rues pour empêcher toute manifestation anti-Kabila.

À LA UNE
Retour en haut