Société › Actualité

Alerte : les violences de l’ADF à l’Est de la RDC ont poussé 100 000 personnes à fuir leurs villages (HCR)

Les familles déplacées

Les violences de ces deux derniers mois ont  forcé plus de 100 000 civils à fuir leurs foyers.  L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (Le HCR), alerte  les autorités sur l’aggravation de la situation dans le territoire de Beni à la province du Nord-Kivu.

Le HCR arte que la situation est plus grave dans la chefferie de Watalinga, frontalière avec l’Ouganda. De nombreux déplacés se sont dirigés vers de Nobili et ses environs.

L’institution d’Atonio Guterres  souligne que, beaucoup d’entre eux avaient déjà été déplacés et ils venaient tout juste de rentrer dans leurs villages en novembre 2019, après avoir fui la violence en avril dernier. Ils ont encore besoin d’une assistance vitale. Les violences dans cette région se sont intensifiées depuis fin octobre au lancement de l’opération militaire dite de grande envergure contre les Forces démocratiques alliées (ADF).

Signalons tout de même que, la majorité des personnes forcées de fuir lors de cette toute dernière vague de violence sont désormais hébergées par les communautés d’accueil locales de la ville de Nobili qui ont accueilli sans hésitation les familles déplacées mais qui manquent de ressources pour répondre simplement à leurs propres besoins.



À LA UNE
Retour en haut