Société › Actualité

Alerte-RDC- la reconstruction et réhabilitation du palais présidentiel du camp Tshatshi : confiée à un sujet rwandais

Palais présidentiel du camp Tshatshi

Le gouvernement congolais  aurait  attribué le marché de la reconstruction et réhabilitation du palais présidentiel du camp Tshatshi à Kinshasa, a Bénoit Kanyandekwe Segatabazi un sujet rwandais.

L’architecte travaille notamment avec Pascal Babenirhu et Alexis Nzitatira, deux autres architectes. Le cout de travaux s’élèverait à un plus de 7 millions de dollars américains.

Bénoit Kanyandekwe Segatabazi,

La même entreprise exécuterait, comme sous-traitant, les travaux de construction du saut-de-mouton du marché de la liberté. La question suscite déjà polémique au sein de l’opinion à tel enseigne qu’un député du groupe parlementaire UDPS et alliés promet déposer une motion contre le ministre des travaux publics et infrastructures à la prochaine rentrée parlementaire pour expliquer comment a été attribué ce marché qui révélerait de la sécurité nationale.

« Cette information nous inquiète. La construction du palais présidentiel relève de la sécurité nationale. Après l’assassinat du Président Laurent-Désiré Kabila dont l’implication de certains pays voisins a été avérée et après toutes ces années de guerre et de supputations avec ces mêmes pays voisins, il est inconcevable et grave de jouer avec une question de haute sécurité nationale comme la construction du palais présidentiel », nous a confié un élu. Pour lui, il faudrait que l’assemblée nationale se penche sur cette affaire dès la prochaine rentrée parlementaire.



À LA UNE
Retour en haut