Politique › Partis politiques

Affaire Kabund: « Je ne dois loyauté qu’au Chef de l’État  » (Tony Mwaba)

RDC
Tony Mwaba
« Il n’y a qu’un seul Chef de l’État dans ce pays. C’est Félix Tshisekedi qui m’a nommé et c’est à lui que je dois loyauté », affirme, sur TOP CONGO FM, Me Tony Mwaba, ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), estampillé pro-Kabund et annoncé comme partant du gouvernement, après disgrâce de celui qui est considéré comme son parrain.

 

« Je connais tous ceux qui balancent ces balivernes sur les réseaux sociaux. Ils m’ont attaqué sur plusieurs fronts, ils ont échoué. Tout ce que les gens racontent, je le considère comme des bêtises », relève-t-il.

Proposé par Kabund et Kabuya

Me Tony Mwaba rappelle que pour entrer au gouvernement, « nous sommes venus dans le quota du parti (UDPS). À l’époque où nous étions proposés, Jean-Marc Kabund était le président a.i du parti et  secrétaire général. J’étais sur la liste que les deux ont proposé et le Chef de l’État m’a nommé ».

Pour lui, « en définitive, ce n’était que des propositions, parce qu’il y a des propositions que le Chef de l’État a rejetées par son pouvoir discrétionnaire. Je ne sers pas deux maîtres. Nous allons nous plier à l’autorité de celui qui est à la tête du parti ».

Adhésion individuelle à l’UDPS

« À l’UDPS, j’avais adhéré individuellement. Le statut de l’UDPS ne permet pas l’adhésion en masse. C’est une adhésion individuelle, c’est ma seule responsabilité. Heureusement pour moi, l’actuel Chef de l’État, alors président du parti, connaît bien l’histoire de mon entrée à l’UDPS. Le président Félix Tshisekedi me connaît mieux ».

Raison pour laquelle « je suis concentré à l’accompagner à réussir cette réforme en toute loyauté ».

Gratuité de l’enseignement, une réussite

« Les gens confondent beaucoup de choses. La gratuité, c’est la suppression de tous les frais de prise en charge des enseignants par les parents quelle que soit sa nature. La gratuité n’a rien avoir avec les conditions socioprofessionnelles des enseignants, le surpeuplement des salles de classe et autres », explique le ministre de l’EPST.

« Si dans un coin, suite à l’inefficacité d’un opérateur, la paie n’est pas effective dans quelques territoires isolés, ce n’est pas la gratuité. Les effets induits de la gratuité sont connus dont le surpeuplement des salles de classe. Près de 5 millions d’enfants ont rejoint le parcours scolaire ».

Amélioration des conditions socio-professionnelles

« Les conditions socioprofessionnelles des enseignants sont en train d’être améliorées. Nous avons, pour les frais de fonctionnement, quitté de 45 mille à plus de 2 millions. L’enseignant va passer de 168 mille francs à 411 mille francs. Nous sommes en train d’évoluer, au contraire ».

Pour Tony Mwaba, « celui qui parle de l’échec de la gratuité ignore totalement les réalités de ce secteur ».

Construction de nouvelles écoles

« Nous avons un programme de construction de 200 écoles pour résoudre le problème de surpeuplement des salles de classe dans les provinces éducationnelles où cela persiste. Nous avons un autre programme de construction de 150 écoles et nous aurons un vaste programme de 145 territoires qui prévoit la construction de 8 écoles par territoire ».

Tony Mwaba rappelle quen « c’est depuis les années 80 qu’on ne construit plus d’écoles chez nous ».

Source: Top Congo Fm 



Bon plan
Publié le 12.02.2021

RDC : Que faire ce Weekend de la Saint Valentin ?

Ce 14 février, la société BRASIMBA offre des espaces et des bons plans.  Elle  vous proposer  de très belles  soirée en amoureux. En couple ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut