Opinions › Tribune

Affaire 100 jours : Nicolas Kazadi ambassadeur Itinérant se défend

Nicolas Kazadi,

Nicolas Kazadi ambassadeur Itinérant est cité par Vital Kamerhe, lors de la première audience foraine de son procès sur les détournements des fonds alloués au Programme de 100 jours.

On retient des explications de ce proche collaborateur du Chef de l’Etat et de son Directeur de Cabinet qu’il a assumé, du mois de mars à celui de septembre/octobre 2019, avant l’investiture du gouvernement du Premier ministre Ilunga, les charges lui dévolues en tant que technocrates.

S’agissant des aspects spécifiques du programme liés aux mouvements des fonds et à leur utilisation, il ne se reconnaît ni dans l’habit d’un ordonnateur, ni dans celui d’un percepteur.

Bref, selon Nicolas Kazadi, s’il y a des problèmes de revisitation des contrats ou de justification des fonds décaissés par le Trésor Public, l’on devrait « creuser » en dehors de sa parcelle des pouvoirs.

Que dire sinon qu’avec l’ouverture du procès de Vital Kamerhe, Samih Jammal et Muhima, les commérages devraient laisser la place aux 40.000 pièces du dossier rassemblées par le ministère public. Amoureux de la vérité dans cette affaire, des millions de Congolaises et Congolais espèrent qu’elle va éclater au grand jour.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut