Politique › Justice

Affaire 100 jours : le juge Yanyi n’est pas décédé d’une mort naturelle (rapport de l’autopsie)

Raphaël Yanyi

Le juge Raphaël Yanyi, président du tribunal dans l’affaire qui oppose Vital Kamerhe et consorts à la République Démocratique du Congo (RDC), n’est pas décédé d’une mort naturelle.

C’est ce qu’indiquerait, le rapport de l’autopsie réalisée il y a quelques heures sur le corps du défunt, sur demande de sa famille biologique. D’après nos confrères de la Radio Okapi, qui annonce cette nouvelle dans son édition de la soirée, des substances toxiques ont été trouvées dans le corps du défunt.

La même source indique que le Tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe serait à la recherche d’un toxicologue pour déterminer la nature de la substance retrouvée dans le corps de Raphaël Yanyi. Entre-temps, annonce la source, tous les faits et gestes de la dernière audience feraient l’objet d’analyses par les experts.

Pour rappel,  le juge Raphaël Yanyi est décédé quelques heures après avoir présidé la deuxième audience dans l’affaire qui oppose la RDC aux prévenus Vital Kamerhe et consorts, poursuivis pour détournement de deniers publics, dans le cadre de la réalisation du projet 100 jours de Félix Tshisekedi.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut