Eco et Business › Agro-industrie

Abdallah Pene Mbaka : « Plus de 80 % de cacao de la province de l’Ituri passe par le Nord Kivu »

Pene Mbaka, gouverneur de la province de l'Ituri

Le gouverneur de la province de l’Ituri a affirmé au cours du Forum Expo 2018 Café-Cacao que l’objectif fixé, pour l’instant, est d’attirer directement les acheteurs auprès des paysans afin de booster la production de son entité territoriale.

Pour le gouverneur Abdallah Pene Mbaka la province de l’Ituri détient la meilleure qualité de café du pays. Il est donc important pour son gouvernement d’attirer les investisseurs afin qu’ils puissent acheter le café et le cacao sur place, dans la province de l’Ituri. «Nous détenons le café Arabica de première qualité parce que notre sol est très fertile principalement dans le territoire Mahagi. Il sera question pour nous d’exploiter certains axes. L’axe le plus important est celui d’attirer les investisseurs de différents niveaux (sensibilisation, mobilisation, vulgarisation et achat) dans ce secteur important afin que nous puissions être compétitifs », indique Pene Mbaka. Ituri vie une concurrence déloyale avec les provinces voisines, qui viennent et préfinancent des agriculteurs. Et lors d’achat les producteurs n’ont plus de marge de manœuvre parce que c’est l’acheteur qui fixe le prix. « Nous pensons qu’en étant en contact direct avec les grands acheteurs nos acheteurs pourront faire du profit », rajoute le gouverneur Pene Mbaka.

Le gouverneur de l’Ituri plaide également pour la lutte contre la fraude fiscale et les tracasseries. « Un autre axe c’est par rapport à la fiscalité et parafiscalité. Si notre fiscalité n’est pas attractive, les agriculteurs risquent d’être tirés vers le bas et ne seront pas capable de produire du café et du cacao. Du coup, ils ne seront en mesure d’être compétitifs avec les produits d’autres provinces. Vous devez savoir que 80 % d notre production du cacao de l’Ituri passent par le Nord Kivu. Notre soucis c’est d’avoir des investisseurs dans la chaîne de valeur c’est-à-dire dans le traitement et le conditionnement de nos produits afin de leur donner de la valeur ajouté».

La production du cacao de la province de l’Ituri est de plus de 5 tonnes depuis le début de l’année et cela sans compter la production qui passe par la province voisine du Nord-Kivu. Il estime à plus de 50 000 tonnes annuels pour chaque produit comme potentialité de sa province. Le forum Expo Café-Cacao 2018 se tient au Kempinski Fleuve Congo hôtel. Plusieurs stands ont été installés pour permettre aux visiteurs d’avoir une idée non seulement sur le circuit de production mais surtout sur les différents acteurs qui interviennent dans la fabrication du café et du cacao.

À LA UNE
Retour en haut