International › APA

A Abidjan, les Sénégalais mobilisés pour élire leur nouveau chef d’État

Pas d'image

Les ressortissants sénégalais à Abidjan étaient mobilisés dimanche pour élire leur nouveau chef d’Etat parmi les cinq candidats en lice dont le président sortant Macky Sall qui brigue un second mandat à la tête du pays.Dès 8 heures, des Sénégalais étaient déjà présents devant les bureaux de vote, à Abidjan, la capitale économique ivoirienne. Bagui Aliou, un homme résident en Côte d’Ivoire depuis près de 20 ans, a voté très tôt pour regagner ses affaires au port, où il affirme se débrouiller. 

« Je veux que les élections se passent bien, sans incident et que le meilleur gagne », lance Bagui qui se presse d’emprunter un taxi pour ne pas rater d’opportunité sur son lieu d’activité. Pour lui, « celui qui a gagné, il est là pour tous les Sénégalais » et « que le meilleur gagne ».

A ses côtés, son ami de fortune, Cheick Oumar Gueye, souhaite que « les élections se déroulent dans de bonnes conditions, de façon transparente et surtout que celui qui gagne puisse développer le Sénégal » plus que sa stature actuelle.  

Ces joutes électorales semblent vraiment particulières. Keba Dabo, 63 ans, qui n’a jamais pris part à une élection présidentielle dans son pays depuis l’indépendance du Sénégal, veut porter à la magistrature suprême un leader qui incarne une figure politique dans son pays.  

 « C’est la première fois depuis 1960 que je vais voter, je n’ai jamais voté depuis que je suis né, c’est la première fois pour moi, parce que j’ai supporté Mamadou Dia, quelqu’un qui était le moteur du Sénégal mais accusé d’un coup d’État après un mensonge, il a été écroué », raconte-t-il.

Sous l’ère de Léopold Sedar Senghor, dit-t-il, « on l’a mis en prison et on a gâté sa vie. Et moi, j’attendais quelqu’un qui va me parler de Mamadou Dia, parce que je dis que celui-là, il peut raviver le Sénégal et c’est Sonko Ousmane ».

Au cours de sa campagne, « il (Ousmane Sonko) a parlé de Mamadou Dia, et je me suis dit que celui-là peut faire l’affaire, parce que c’est Dia qui pouvait élever le Sénégal mais on l’a mis en prison par des mensonges qui ne sont pas fondés », laisse-t-il entendre.     

Moussa Sow Alassane, un commerçant de plus de la trentaine, né en Côte d’Ivoire, se dit heureux d’avoir accompli son devoir citoyen. Macky Sall, temoigne-t-il, a « bien travaillé », c’est pourquoi il lui porte « confiance ». Il veut « qu’il gagne cette élection pour pouvoir continuer » ses actions.  

A l’École primaire publique de Marcory Biaka Boda, dans le Sud d’Abidjan, « tout se passe normalement et sans problème », rapporte Aïdara Seye, le président des Sénégalais de Marcory et chef de centre de vote de la commune, où l’on dénombre trois bureaux de vote. 

« Nous demandons à Allah de nous assister pour que le scrutin se déroule dans la sérénité tout le long de la journée, et que par finir, dans la fraternité le meilleur gagne », souhaite M. Seye, qui se félicite que tous les centres sous sa coupole aient été pourvus de matériel électoral. 

« Il n’y a rien qui manque, les bulletins de vote sont là et tout le matériel est au complet », renchérit-t-il, avant de relever que « les candidats sont représentés sauf Madické Niang et dans deux bureaux où il n’y a pas de représentants de Idrissa Seck ».  

L’ancien Premier ministre de Abdoulaye Wade, Idrissa Seck, brigue pour la troisième fois la magistrature suprême. Ce leader de la coalition IDY 2019, s’était rallié à Macky Sall au second tour de l’élection présidentielle de 2012. 

Macky Sall, élu depuis mars 2012, devra affronter l’avocat Madické Niang (65 ans, Coalition Madické 2019), l’universitaire El Hadj Issa Sall (63 ans, Parti de l’unité et du rassemblement), l’inspecteur des impôts Ousmane Sonko (44 ans, Coalition Sonko président) et Idrissa Seck.  

Ouverts à 8h00 GMT  (heure locale), les bureaux de vote en Côte d’Ivoire devraient être fermés à 18h,  heure de clôture du scrutin, selon une note des autorités sénégalaises. 

Ils sont quelque 20 606 ressortissants sénégalais  de Côte d’Ivoire à prendre part à ce scrutin dans 69 bureaux de vote répartis dans 48 localités ivoiriennes. L’Ambassadeur du Sénégal en Côte d’Ivoire après avoir accompli son vote au Consulat, a invité ses compatriotes à voter dans le calme.

Ce sont au total 6 683 043 Sénégalais qui sont inscrits sur la liste  électorale.  Ils accompliront leur devoir civique dans  les 15 397  bureaux de vote ouverts dans le pays et à l’étranger pour élire leur  président parmi ces cinq candidats. Pour cette présidentielle, 746  bureaux de vote ont été ouverts à l’intention des Sénégalais de la  diaspora.

Video

Vos paris sportifs
1xbet
À LA UNE
Retour en haut