› Société

9èmes Jeux de la Francophonie à Kishasa : l’OIF dénonce les malversations financière

Didier Tshiyoyo
IXèmes Jeux de la Francophonie
Soupçonné de détourner des fonds alloués à l’organisation des IXèmes Jeux de la Francophonie, Didier Tshiyoyo a rassuré, qu’ «  il n’y a aucune malversation financière, étant donné que le trésor n’a fait aucun décaissement des fonds ».

Contrairement à ce qui se propage sur les réseaux sociaux,  Didier Tshiyoyo  a apporté le démenti, il a également expliqué n’avoir pas été démis de ses fonctions.

« Le poste de haut-représentant du Chef de l’État en charge de IXèmes jeux de la Francophonie n’existe plus. Il y a eu changement. L’organisation des jeux étant retournée au gouvernement, ma place n’a plus lieu d’être » a-t-il ajouté.

Didier Tshiyoyo , précise que les entrepreneurs ont préfinancé et ont débuté les travaux avec leurs propres fonds.

Rappelons tout de même que, par rapport aux préparatifs des IXèmes Jeux de la Francophonie prévus en août 2022 à Kinshasa, un rapport de l’Organisation Internationale de la Francophonie( OIF), rendu public au mois de juin 2021, évoquait déjà des dépenses non justifiées ainsi qu’un manque de transparence dans la gestion des fonds.

 « Un dysfonctionnement délirant qui énumérait de nombreuses irrégularités dans le dispositif d’accompagnement installé par le chef de l’État Félix Tshisekedi, pour coordonner les activités dues aux préparatifs de ces jeux “, note ce rapport qui accablait les proches du président à travers des corruptions et détournements des fonds avérés, grâce aux surfacturations des travaux.

A titre d’exemple, le rapport de l’OIF précise que, le contrat sur la construction du village des jeux, initialement budgétisé à 41 millions USD, a littéralement explosé pour être chiffré à 113 millions USD.

En outre, le Haut représentant du chef de l’État au Comité national des jeux de la Francophonie (CNJF), Didier Tshiyoyo, « avait retiré en son nom propre, d’importantes sommes en espèces, dans des comptes ouverts au nom du CNJF (Comité national des jeux de la Francophonie) », avait révélé un expert financier de l’OIF.

Même dénonciation pour la réhabilitation du stade Tata Raphaël, pour un montant de 11 millions USD, confiée au consortium de l’Alliance des bâtisseurs congolais (ABC) ; alors que les détails d’exécution des travaux n’ont jamais été précisés.

Signalons que, l’équipe de Didier Tshiyoyo a été remplacée par une nouvelle équipe placée sous les commandes de Isidor Kwandja Nyembo, sans qu’aucun audit ne soit diligenté contre l’équipe sortante.



Bon plan
Publié le 12.02.2021

RDC : Que faire ce Weekend de la Saint Valentin ?

Ce 14 février, la société BRASIMBA offre des espaces et des bons plans.  Elle  vous proposer  de très belles  soirée en amoureux. En couple ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut