Société › Actualité

Les manifestations des mouvements citoyens étouffées à Goma

[Archives]Des manifestans de l'opposition lors de la Journée ''carton jaune'', le 19 octobre 2016 à Goma. MONUSCO/Ph.Myriam Asmani

Quelques habitants commençaient à sortir de leurs maisons peu après 9 heures locales. Des taxis-bus à moitié vide, tentaient aussi d’assurer le transport en commun.

La police a étouffé, mercredi 15 novembre les manifestations prévue à Goma par le collectif des associations de la société civile et des mouvements citoyens. Un calme apparent règne dans la ville. Des tirs ont cessé en milieu de matinée mais le dispositif policier reste maintenu dans des endroits stratégiques.

Plusieurs secteurs, sur l’axe Katindo-Ndosho et Mabanga-Majengo, sont verrouillés par les forces de l’ordre. Certaines parmi elles patrouillent la ville à bord de leurs véhicules.

Au Gouvernorat de province, un dispositif sécuritaire important est déployé depuis mardi 14 novembre dans la soirée. Le Rassemblement de l’opposition n’a pas pu accéder au lieu, pour y déposer son mémo.

Les organisateurs des sit-in et journée «ville morte», accusent l’Etat congolais d’avoir étouffé leurs manifestations.

Aucun incident majeur n’est à signaler pour l’instant, mais, plusieurs personnes ont été interpellées.

Quelques habitants commençaient à sortir de leurs maisons peu après 9 heures locales. Des taxis-bus à moitié vide, tentaient aussi d’assurer le transport en commun. Mais, les écoles, ainsi que les activités commerciales sont restées fermées.

A Kinshasa, capitale de la RDC, la situation est relativement calme. Quelques taxis et taxi-bus sont visibles dans les rues mais certains parents n’ont pas envoyé leurs enfants à l’école.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut