Politique › Partis politiques

« La CENI demeure la seule institution habilitée à organiser les élections » selon André Atundu

André-Alain Atundu Liongo, porte-parole de la Majorité présidentielle lors du dialogue politique à la cité de l’Union africaine à Kinshasa, le 8/09/2016. Radio Okapi/Ph. John Bompengo.

Le porte-parole de la Majorité présidentielle s’exprimait ainsi au cours d’une conférence de presse mardi 31 octobre. Une mise au point qui s’attaquent aux propositions faites par la CENI, en ce qui concerne l’organisation des élections.

André-Alain Atundu, porte-parole de la Majorité présidentielle a précisé au cours d’une conférence de presse mardi 31 octobre que la Commission électorale nationale indépendante (CENI) demeure l’unique institution chargée d’organiser les élections. Il interpellait, à travers cette mise au point, ceux qui s’attaquent aux propositions faites par la CENI, en ce qui concerne l’organisation des élections.

« La Majorité présidentielle saisit cette occasion pour rappeler à la bonne foi de tous les acteurs politiques que la CENI est et demeure la seule Institution habilitée, d’après la constitution en vigueur, à organiser les élections et partant à en déterminer les modalités pratiques dans des conditions de transparence qui en garantissent la fiabilité pour éloigner le spectre de la violence post-électorale. Pour sa part, la MP renouvelle, une fois de plus, son engagement quant à ce, pour le bien supérieur du peuple Congolais », affirme André-Alain Atundu.

A propos de la visite en RDC de Nikki Haley, ambassadrice américaine à l’ONU, la Majorité présidentielle estime que cette visite est « une contribution positive dans la recherche de l’apaisement du climat préélectoral ».

André-Alain Atundu fait aussi remarquer que la MP condamne la mise à mort par lynchage d’un policier et le décès d’un civil par balle perdue, le 30 octobre 2017 à Goma, par des « individus manifestement conditionnés et surexcités se réclamant de LUCHA et de Filimbi dans une manifestation pourtant dite pacifique par ses organisateurs ».

« Une telle instrumentalisation du droit constitutionnel de la liberté d’expression dans le seul objectif de torpiller le processus électoral est inadmissible. Par la même occasion, la Majorité présidentielle exhorte le Peuple Congolais à ne pas suivre les sirènes de mauvaise augure dont l’objectif réel et bien connu de tous est de créer la violence et le chaos pour prendre le pouvoir en dehors des moyens démocratiques, au mépris de la volonté démocratique de notre Peuple et de l’intérêt bien compris de notre pays », rapporte André-Alain Atundu.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut