Société › Actualité

Le gouvernement adopte le projet de décret sur la création d’une agence de gestion des fonds humanitaires

La création de cette agence interviendra quelques jours après que le gouvernement a annoncé la disponibilisation d’un montant de 100 millions de dollars américains pour répondre à la crise humanitaire en RDC. Ce, après également avoir boycotté la levée des fonds organisée notamment par l’Union européenne et l’ONU à Genève.

Le projet de décret portant création, organisation et fonctionnement d’un organisme public dénommé Agence de Gestion des Fonds Humanitaires en République Démocratique du Congo, en sigle «AGFH» a été adopté au cours du Conseil des ministres lundi 16 avril 2018.

Selon le compte-rendu du gouvernement, cette agence, dotée d’une autonomie administrative et financière dans la gestion des fonds, a pour objet la gestion, le suivi et le contrôle des fonds humanitaires et œuvre pour la canalisation de tous les flux financiers qui touchent le secteur humanitaire en RDC, d’une part, et d’assurer la coordination des interventions des actions humanitaires et de réinsertions sociales, d’autre part.

« Ce texte est motivé par le devoir qui incombe au Gouvernement de la République Démocratique du Congo, au premier chef, de prendre soin des victimes des catastrophes naturelles et autres situations d’urgence se produisant sur  son Territoire en leur assurant une réinsertion efficace et pérenne mais aussi et surtout par le besoin de créer un cadre permanent d’intervention de l’Etat en vue de la réinsertion sociale de tous les congolais qui ont connu la rupture de la structure normale de la vie dont les personnes frappées par les catastrophes naturelles, les déplacés internes, les compatriotes refoulés, les retournés et les anciens militaires démobilisés, et cela se fera par des procédés techniques d’opérationnalité plus souples et plus efficaces », dit le compte rendu du conseil des ministres.

Selon la même source, les ressources de cette structure proviendront notamment des allocations budgétaires émergeant du Budget de l’Etat, de la Solidarité nationale et internationale, des subventions directes, des dons et legs.

Le comité de pilotage de l’Agence comprend, outre le Ministre ayant la Solidarité et Actions Humanitaires dans ses attributions, le Ministre de l’Intérieur et Sécurité, de la Défense Nationale, Anciens Combattants et Réinsertion, des Finances, des Affaires Sociales et de la Santé. L’Agence est gérée par un Coordonnateur assisté de deux Adjoints.

A Genève, les donateurs internationaux avaient annoncé un montant de 528 millions de dollars américains. Léonard She Okitundu Lundula, vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et de l’Intégration régionale, avait donné la position du gouvernement congolais qui souhaite être associé à l’actionnement de cette aide.

À LA UNE
Retour en haut