› Politique

Violences sur le lac Edouard: la RDC et l’Ouganda s’entretiennent

Violences entre la RDC et l'Ouganda autour du lac Edouard.

Une délégation de la République Démocratique du Congo s’est rendue à l’Ouganda suite aux violences observées sur la frontière entre ce pays et la RDC.

Le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Julien Paluku, a envoyé une délégation de la République Démocratique du Congo en Ouganda. La présence de ces congolais dans ce pays, fait suite aux violences observées, depuis quelque temps, sur les eaux disputées du lac Edouard, à la frontière entre la République démocratique du Congo (RDC) et l’Ouganda.

Il s’est agi de tenter d’obtenir la libération de pêcheurs congolais, qui avaient été arrêtés par les forces navales ougandaises sur le lac et détenus en Ouganda. Leur libération n’a pas été obtenue, pour le moment, mais le gouverneur se félicite du pas franchi.

Ce sont 102 pêcheurs congolais détenus qui sont détenus en Ouganda et la mort de 13 personnes du côté congolais et de 5 personnes du côté ougandais. Julien Paluku a par ailleurs annoncé une prochaine réunion entre les chefs d’états-majors des deux pays afin que de tels incidents ne se produisent plus.

« La RDC a 75 % des eaux du lac Edouard alors que l’Ouganda en a 25 %. Le problème qui se pose, aujourd’hui, c’est la délimitation de ces eaux. Je crois, qu’à l’issue de la réunion qui sera tenue très prochainement, la question de la délimitation du lac Edouard devra être abordée pour que l’on mette définitivement un terme à ce genre d’altercations », nous déclare Julien Paluku.

À LA UNE
Retour en haut