Politique › Sécurité

Sud-Kivu : campagne contre le recrutement des enfants dans les groupes armés à Sange

Les enfants lors du défilé organisé à Beni à l'occasion de la journée de l'enfant africain. Radio Okapi. Ph/Martial Papy Mukeb

Le ministère provincial de la justice, avec le soutien de l’UNICEF et de la MONUSCO, a lancé lundi 12 février à Sange, dans le territoire Uvira (Sud-Kivu) la campagne contre le recrutement des enfants dans les groupes armés.

Les acteurs sociaux qui militent pour les droits de l’enfant au Sud-Kivu et qui veulent en finir avec le phénomène « enfants soldats » ont pris part à ce programme.

Pour atteindre l’objectif de zéro enfant soldat, l’UNICEF travaille avec d’autres partenaires de terrain.

Stino Bayoya, coordonnateur de l’ONG Association des volontaires pour la récupération des enfants orphelins abandonnés indique par exemple qu’en 2017, son association a séparé des groupes armés 89 enfants. Ces derniers ont bénéficié de la prise en charge et de l’encadrement.


« Pour 2018, avec les fonds de l’UNICEF, nous allons sortir 160 enfants et nous allons leur assurer la réintégration socioéconomique »,  détaille Stino Bayoya.

Cette campagne a été lancée à  l’occasion de la journée internationale des enfants soldats.

À LA UNE
Retour en haut