› Opinions

Sam Bokolombe rejoint les universitaires contre un troisième mandat de Kabila

Sam Bokolobe et d'autres cadres de l'ADURE

Le président de l’Alliance des Démocrates pour le Redressement du Congo (ADURE), a signé mardi 17 juillet dernier le manifeste des intellectuels congolais contre le troisième quinquennat de Kabila

En signant ce manifeste, l’opposant Sam Bokolombe s’oppose contre toute tentative d’un éventuel troisième mandat de Joseph Kabila.

« Le drame congolais résulte d’une crise des intelligences et d’un naufrage de l’intelligentsia. Nous en sommes responsables d’une manière ou d’une autre. Ressaisissons-nous pour remettre notre pays à l’endroit et nous réhabiliter devant la postérité », a déclaré Sam Bokolombe.

Une centaine des intellectuels congolais, par le canal de ce manifeste, demandent à Joseph Kabila de ne pas briguer un troisième mandat. Ils disent avoir constaté « le dessein de certains compatriotes d’opérer un coup d’État constitutionnel par des campagnes de propagande, d’achat des consciences, de cultes de personnalité, et surtout par des prises de position politiciennes fondées sur des impératifs du ventre et enrobées dans une pseudo-scientificité faisant parfois recours à des jurisprudences étrangères, du reste malheureuses, pour justifier un injustifiable troisième mandat présidentiel ».

Les professeurs Jacques Djoli, Alphonse Ntumba Lwaba, André Mbata, Georges Kapiamba et d’autres grandes figures de proue sont parmi les signataires de ce manifeste.

À LA UNE
Retour en haut