Politique › Institutions

Saïd Djinnit : “Nous voulons des élections apaisées et acceptables par tous”

Saïd Djinnit, envoyé spéciale de l'ONU

L’envoyé de l’ONU dans la région des Grands lacs, Saïd Djinnit, est à Kinshasa pour se rendre compte de la mise en oeuvre de l’accord de la Saint-Sylvestre.

Saïd Djinnit s’est entretenu, le lundi 4 juin 2018, avec le président du Conseil national de suivi de l’accord, Joseph Olenghankoy. “Je me propose de rencontrer un certain nombre d’acteurs politiques et économiques pour faire le point sur la situation non seulement sur le processus électoral mais aussi d’autres questions qui tiennent à la situation des forces négatives et des rapports avec les pays de la région. S’agissant du processus de préparation des élections, il était important pour moi de venir rencontrer le président d’abord pour recevoir de lui un briefing sur les efforts qui sont faits. Il a m’a donné un briefing sur les réalisations faites jusqu’à présent par le CNSA dans le cadre de mise en place de toutes les conditions qui sont prévues et également partager avec moi ce qu’il se propose de faire encore. Je l’ai encouragé”, a déclaré Saïd Djinnit

Il a, par ailleurs, insisté sur la tenue des élections le 23 décembre prochain. Des élections qui, selon lui, devraient être acceptables par tous et apaisées. “Le CNSA est une institution importante qui doit s’assurer de la mise en œuvre intégrale par tous les acteurs, le gouvernement, la CENI et d’autres institutions concernées par la préparation du processus électoral de veiller pour que toutes les conditions les meilleures soient mises en place pour que les élections du 23 décembre soient des élections de très bonnes conditions et acceptables par tous et surtout apaisées”, a-t-il ajouté. Saïd Djinnit a, entre autres, rencontré également Aubin Minaku, président de l’Assemblée nationale, et Vital Kamerhe, président de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC).

 

À LA UNE
Retour en haut