Politique › Sécurité

Rutshuru : Les agents de NRC relâchés après avoir été kidnappés

Image d'illustration

Les agents de l’ONG Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC) ont été libérés ce jeudi 9 août 2018 après leur kidnapping par des hommes armés non identifiés.

Selon les autorités les faits se sont déroulés dans la matinée au village Ngwenda, sur la route Kiwanja-Ishasha. “Ces agents de NRC étaient en mission de routine dans le Rutshuru. Arrivés vers Ngwenda, ils ont été enlevés par certains hors la loi mais heureusement l’armée s’est mis à leur trousse et ont réussi à abandonner leurs otages en cours de chemin et tous ces six agents ont été récupérés. Ils sont présentement à leur base”, déclare  Justin Mukanya, administrateur du territoire de Rusthuru.

Dans un communiqué, le NRC confirme cette libération mais parle de trois agents nationaux qui étaient pris en otage par les assaillants armés. “Le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC) est reconnaissant de pouvoir annoncer que les membres du personnel qui y ont été détenus au Nord-Kivu ont été libérés. Les trois membres du personnel national ont été emmenés par un groupe inconnu mais sont maintenant en sécurité”, souligne le communiqué signé par Ulrika Blom, directrice nationale du NRC en RD Congo.

A Rutshuru comme dans d’autres zones du pays, le NRC fournit des services d’approvisionnement en eau et d’assainissement, d’information, conseils et assistance légal, de sécurité alimentaire et d’éducation en RDC. En Mai, OCHA s’est alarmé suite à l’augmentation des cas de kidnapping dans le territoire de Rutshuru. “Suite à l’augmentation des cas de kidnapping, la situation de protection des populations et l’accès humanitaire sont devenus très difficile dans le territoire de Rutshuru, où deux travailleurs humanitaires ont été tués lors d’un kidnapping en février 2018. Le niveau des risques auxquels les membres humanitaires seraient exposés est tel que l’usage d’un hélicoptère s’impose pour la remise de l’aide humanitaire”, avait dit OCHA dans son bulletin d’information.

À LA UNE
Retour en haut